RTBFPasser au contenu
Rechercher

Telle est la question !

En musique classique, qu’est-ce qu’un nocturne ?

Plongeons dans l’univers de la nuit avec l’explication d’un terme musical, indissociable d’un certain Frédéric Chopin, le nocturne.

Le Petit Robert nous en dit ceci : "Anciennement, sérénade, divertissement pour instruments (à vent, à archet). Au sens moderne : Morceau de piano de forme libre, à caractère mélancolique. Les nocturnes de Chopin.” Eh oui, c’est inévitable, le Nocturne en musique est indissociable du nom de Frédéric Chopin. Nocturne, à son origine, veut donc dire une musique pour la nuit. Il s’agit donc à l’origine d’une forme musicale, d’un type de morceau composé. S’il est indéniable que le nocturne est indissociable de Chopin, il l’est tout autant du romantisme en musique.

Nous sommes au XIXe siècle, l’expressivité est poussée à son paroxysme et, tout naturellement, la forme du nocturne est assez libre. Le premier à écrire des Nocturnes modernes, ce n’est pas Frédéric Chopin mais bien un compositeur irlandais répondant au nom de John Field. Élève du pianiste et compositeur Muzio Clementi, John Field fait une brillante carrière de virtuose pianiste et pose ses bagages à Moscou, où il meurt d’épuisement après une tournée. Notre compositeur irlandais écrit pas moins de 18 nocturnes pour piano, que Franz Liszt a pu collecter et rassembler bien plus tard, à la fin du XIXe siècle. Le tempo du Nocturne est en général lent, avec une couleur générale assez grave et une partie centrale plus agitée.

John Field n’est pas seulement l’inventeur du Nocture moderne pour piano, il laisse un catalogue de 70 œuvres environ, concertos, sonates et fantaisies, entre autres. Il compose ses Nocturnes entre 1812 et 1835, et cette musique sera une vraie source d’inspiration pour Schumann, Mendelssohn ou même Gabriel Fauré. Ces Nocturnes sont en un seul mouvement, et préfigurent ceux de Frédéric Chopin, qui a poussé le genre vers des cimes intouchables. Inévitablement, le travail de John Field fut quelque peu oublié, mais gardons à l’esprit qu’il fut l’inventeur de cette forme ramassée, inspiration du soir, pas encore au caractère pathétique mais déjà très expressif qui fera le succès de Frédéric Chopin. Chopin compose 21 Nocturnes entre 1827 et 1846, une dizaine d’années en décalage après John Field.

Sur le même sujet

Pourquoi est-ce le hautbois qui donne le "la" à l’orchestre ?

Telle est la question !

Quelle est l’origine de la tarentelle ?

Telle est la question !

Articles recommandés pour vous