En pleine crise, les Golden Globes ne dérouleront pas le tapis rouge ce dimanche

En pleine crise, les Golden Globes ne dérouleront pas le tapis rouge ce dimanche.

© © Tous droits réservés

08 janv. 2022 à 11:05 - mise à jour 09 janv. 2022 à 09:01Temps de lecture4 min
Par Africa Gordillo

La 79e cérémonie des Golden Globes aura lieu ce dimanche soir au Beverly Hilton Hotel de Los Angeles sans strass ni paillette. Il n'y aura pas de public présent dans la salle, officiellement en raison de la "flambée actuelle de la pandémie" de Covid-19.

Mais personne n’est dupe : la Hollywood Foreign Press Association (HFPA), qui constitue le jury des Golden Globes, peine à réécrire son scénario alors qu’elle est critiquée pour son éthique douteuse, la corruption de ses membres, son influence disproportionnée et son manque de diversité. Une transformation est à l’œuvre mais elle ne satisfait ni Hollywood, ni la NBC qui a décidé de ne pas retransmettre la cérémonie cette année. La parenthèse télévisuelle en dit long sur le malaise.

Spotlight

La crise que traverse l’association de la presse étrangère d’Hollywood n’est pas nouvelle mais elle s’est accentuée après l’enquête publiée en février dernier par Stacy Perman et Josh Rottenberg du Los Angeles Times, une semaine avant la 78e cérémonie des Golden Globes.

Les deux journalistes y expliquent, avec force détails, comment l’association à but non lucratif, exonérée d’impôt et composée de journalistes étrangers (parmi lesquels deux Belges) a pris une importance disproportionnée telle la grenouille qui veut se faire aussi grosse que le bœuf. La HFPA n’a pas explosé comme l’amphibien de Jean de La Fontaine mais elle a pris un sérieux coup sur la tête.

La dolce vita

Dans cette vaste enquête (50 personnes ont été interrogées), le Times de Los Angeles évoque les cadeaux reçus par les membres actifs de l’organisation, notamment le voyage à Paris offert en 2019 à un tiers des membres de la HFPA pour visiter le plateau de la série "Emily in Paris" diffusée sur Netflix. Curieusement, lors de l’édition 2020 des Golden Globes, la série obtient deux nominations alors que d’autres réalisations, dont l’une produite par HBO, sont ignorées.

L’association de la presse étrangère de Hollywood est également critiquée pour les avantages financiers versés à ses membres et, surtout, son manque de diversité, précisément pour l’absence de personnes noires en son sein.

Jour de colère

Scarlett Johansson assiste au 77ème Golden Globe Awards, à l'hôtel Beverly Hilton le 05 janvier 2020 à Beverly Hills, Californie.

Le pavé lancé par la presse américaine suscite un tollé et l’audience de la cérémonie des Golden Globes chute de 60%. La HFPA promet de se réorganiser et de se diversifier et entérine des transformations au printemps dernier.

Mais ces changements sont jugés insuffisants. L’acteur Tom Cruise restitue ses 3 récompenses dorées. Il n’est pas le seul à marquer le pas. Ainsi, dans une lettre, Scarlett Johansson demande à l’industrie du cinéma de prendre du recul par rapport à la Hollywood Foreign Press Association qu’elle accuse de harcèlement, sexisme et racisme.


►►► À lire : "Belfast" et "The Power of the Dog" en tête des nominations aux Golden Globes


D’autres acteurs montent au créneau comme Mark Ruffalo (Spotlight, Zodiac et Hulk des Avengers). Dans le même temps, Netflix, Amazon et des dizaines d’agences de publicité prennent leur distance avec l’association et sa cérémonie phare, souvent décrite comme l’antichambre des Oscars.

Casino

Si l’affaire a pris de l’ampleur pendant la pandémie, les reproches formulés ne datent pas d’hier. Ainsi, en 1982, Pia Zadora reçoit le Golden Globe de la "nouvelle star de l’année" pour son rôle dans Butterfly de Matt Cimber… alors que son mari, le producteur Meshulam Riklis a invité des membres de la HFPA dans son casino de Las Vegas peu de temps auparavant. C’est à la suite de ces révélations que la chaîne CBS, alors détentrice des droits de diffusion télévisuelle, décide de ne plus diffuser les Golden Globes.

La chaîne câblée TBS prend le relais. Et il faut attendre 1995 pour qu’un "accord de diffusion majeur" soit signé avec NBC. Le contrat avec NBC rapporte de plus en plus à la HFPA. Selon l’enquête du Los Angeles Times, l’organisation a obtenu 27,4 millions dollars en 2020… contre 3,64 millions pour l’exercice 2016-2017. Les enquêteurs citent un membre — anonyme — de la HFPA : "Chaque année, les Globes font partie des programmes non sportifs les mieux notés sur NBC […] Ce que nous sommes payés par NBC reflète la valeur des Globes sur le marché."


►►► À lire : Les critiques d’Hugues Dayez. "The Power of the Dog", le retour au cinéma de Jane Campion


L’accord avec NBC a été respecté… jusqu’à ce dimanche, la NBC préférant prendre elle aussi ses distances avec la HFPA. Une décision difficile à maintenir dans le temps quand on sait que la dernière cérémonie avant la pandémie (janvier 2020) avait rassemblé 18 millions de téléspectateurs, soit 3 millions de moins que les Oscars la même année. Une manne publicitaire et financière.

Boulevard du Crépuscule

C’est dans ce contexte que l’association de la presse étrangère de Hollywood a entamé une série de réformes. Elle a engagé un responsable de la diversité, changé de président et de statuts, voire imposé de nouvelles règles comme l’interdiction de recevoir des cadeaux des studios.

La HFPA s’est également ouverte à 21 nouveaux membres parmi lesquels des journalistes noirs (le tiers des nouveaux membres). Résultat : l’organisation comporte désormais 104 membres actifs mais elle demeure un petit groupe en comparaison des 5000 membres de l’Académie des Arts et des Sciences du Cinéma qui votent pour les Oscars.

La HFPA a-t-elle besoin de se refaire une santé comme un parti politique fait une cure d’opposition ? Beaucoup le pensent dans le milieu du cinéma américain. Mais pour l’association de Hollywood, pas question de renoncer à l’édition 2022 même si ce sera sans public et sans diffusion télévisée. Reste à voir comment se comporteront ceux-là mêmes qui dénoncent le jury des Golden Globes. Vont-il tourner le dos à une récompense ? Et comment réagiront les studios ? The show must go on… même si ce n’est pas dans la lumière.

Sur le même sujet

Un documentaire liégeois aux Oscars ?

Regions Liège

La cérémonie 2022 des Golden Globes maintenue, sans public ni télévision

Articles recommandés pour vous