WRC

"En vouloir qu’à nous-mêmes", "il va falloir qu’on parle avec Tanak" : Thierry Neuville très déçu après sa sortie

La grosse déception de Thierry Neuville : "Cette fois, on ne peut en vouloir qu’à nous-mêmes"

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

20 août 2022 à 18:03Temps de lecture2 min
Par Maxime Berger avec Olivier Gaspard

Thierry Neuville (Hyundai), qui occupait la tête du Rallye d'Ypres, 9e manche du championnat du monde WRC, est sorti de la route dans la 15e spéciale samedi et a dû laisser les commandes du rallye à son équipier Ott Tanak.

"Ca s’est passé dans un virage à gauche assez lent avec une corde. On n’avait aucune information pour indiquer que la route était sale. Quand les ouvreurs sont passés, elle était toujours propre. Quelques voitures ont dû sortir pas mal de poussière. J’ai commencé à sous-virer et on a fini dans le fossé. Le fossé était assez bas et j’ai entendu un bruit bizarre. Ca a endommagé la direction de la voiture. C’est une grosse déception. On avait tellement envie de ramener cette victoire pour l’équipe et pour nos supporters. On n’a pas su les récompenser. Je remercie vraiment les supporters présents durant tout le week-end. On a eu un soutien incroyable. Ca fait plaisir à voir", a précisé le Belge à notre micro.

Et d’ajouter : "Quand on le sentait bien, on roulait vite. Et quand on le sentait un peu moins ou que la spéciale était nouvelle, on faisait un peu plus attention. Le rythme était bon, il n’y avait aucun souci par rapport à cela. On a été pris par surprise. La marge de manœuvre est très petite à Ypres."

"Visiblement, il va falloir qu’on parle avec Tanak"

"Ca va certainement prendre quelques jours avant de digérer ce moment. On a la force de pouvoir se relever après une chute. Ca a été une saison compliquée, on enchaine les soucis. Cette fois, on ne peut en vouloir qu’à nous-mêmes et regarder de l’avant. La motivation ne sera certainement plus la même dimanche. Ca sera très difficile de se lever demain matin, mais ça fait partie de notre métier", a aussi précisé notre compatriote.

En lutte avec Tanak et Evans jusqu’ici, Neuville avait indiqué qu’il doutait un peu des soucis de transmission rencontrés par l’Estonien. Ce dernier lui a répondu qu’il valait mieux se serrer les coudes plutôt que de se battre entre équipiers. "Ca me surprend. J’aurais dû mentionner que c’était un jeu. Tanak a fait un super rallye jusqu’ici, Evans aussi. C’était une belle bagarre. Les soucis rencontrés par mon équipier n’ont pas été très sévères je crois donc les chronos étaient toujours là. Visiblement, il va falloir qu’on parle. Je vais aller lui parler, on verra bien. Il a certainement mal compris ma déclaration", a conclu Neuville.

Rallye d'Ypres : Neuville part à la faute dans la 15e spéciale et doit abandonner

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous