RTBFPasser au contenu

Beauté

Entre audace, extravagance et naturel, comment le make up a-t-il évolué en cinq ans ?

Entre audace, extravagance et naturel, comment le make up a-t-il évolué en cinq ans ?
03 avr. 2021 à 07:002 min
Par RTBF TENDANCE avec AFP

En cinq ans, les tendances semblent avoir évolué à vitesse grand V, passant d'une mise en beauté audacieuse, pour ne pas dire tape-à-l’œil, à un look des plus naturels.

Que reste-t-il des tendances beauté de 2016 ?

Les challenges se suivent mais ne se ressemblent pas sur TikTok. Et si le réseau social fourmille d'ordinaire de conseils beauté, entre bonnes et mauvaises idées, c'est un challenge d'un nouveau genre qui fait sensation auprès de la Génération Z ces dernières semaines.

Visible via le hashtag "#2016vs2021", il se traduit par des vidéos dans lesquelles des beauty addicts présentent leur visage maquillé de deux façons, séparé par une ligne verticale au niveau du nez, pour montrer à quel point les mises en beauté ont évolué en seulement cinq ans. Près de 120 millions de vues ont déjà été comptabilisées pour ce défi.

Le résultat est spectaculaire, d'autant que 5 ans correspondent à une décennie, voire toute une vie, dans l'industrie de la beauté.

Et ça, c'était sans compter sur la crise sanitaire, venue davantage encore bousculer les habitudes beauté des consommateurs. En partant d'un make up de 2016, on s'aperçoit qu'on est passé de la plus folle des extravagances (mais en avait-on conscience à ce moment-là ?) à une mise en beauté qui semble plus naturelle que jamais.

Quand Kim Kardashian popularisait le contouring

Retour en 2016 et à l'essor de plusieurs techniques qui consistent à sculpter son visage. Des mots comme "highlighting", "strobing" et "contouring" deviennent familiers des amateurs et amatrices de maquillage, qui les intègrent à l'excès dans leur quotidien pour s'offrir une mise en beauté digne des plus grandes influenceuses du secteur, Kim Kardashian et Kylie Jenner en tête.

C'est un des points qui sautent aux yeux en voyant les centaines de vidéos qui naissent chaque jour sur TikTok pour prendre part à ce challenge beauté.

En 2016, le teint est particulièrement chargé. On joue avec la lumière, on "sculpte" certaines zones pour mettre l'accent sur telle ou telle partie du visage et on mise sur des bronzers pour un effet bonne mine qui n'a rien de naturel. Cinq ans plus tard, on se contente d'estomper ce que l'on considère comme des "défauts" pour une mise en beauté plus light, plus naturelle.

Un regard moins bling-bling

Le regard n'est pas en reste. Et pourtant… On a tendance à dire qu'il est au cœur de l'attention depuis une année, port du masque oblige, et que les femmes mettent donc le paquet pour le mettre en valeur.

En réalité, il est bien moins marqué qu'il y a cinq ans. Exit les cils volumineux (ou devrait-on dire les extensions de cils XXL) et les couleurs flashy, le regard est bien moins excentrique en 2021. Plus appuyé que les lèvres et que le teint, sans doute, mais on s'aperçoit qu'il reste très sobre par rapport au make up exhibé il y a cinq ans. Même combat pour les sourcils, dont la ligne est bien moins stricte aujourd'hui.

Le gloss revient en force

Ultime comparaison qui saute aux yeux : les lèvres. Les couleurs mates qui promettaient une tenue infinie semblent avoir été reléguées au second plan au bénéfice du gloss.

Il y a cinq ans, le rouge mat, les bruns mats ou encore les roses les plus vitaminés faisaient sensation. Les beauty addicts misent désormais sur des brillants transparents ou légèrement teintés, toujours dans un souci de naturel.

Il faut dire que la crise sanitaire (restaurants fermés, couvre-feu et port du masque) ne donne pas vraiment l'occasion d'en faire des caisses de ce côté-là. Il ne reste plus qu'à se donner rendez-vous dans cinq pour voir à quelle vitesse les choses peuvent encore changer.

Sur le même sujet

06 mai 2021 à 07:00
2 min
03 mai 2021 à 07:00
2 min

Articles recommandés pour vous