Belgique

Enveloppe "bien-être" : plus de 900 millions d’euros au cœur des débats entre syndicats et employeurs

Pieter Timmermans (FEB) et manifestation syndicale en juin dernier (illustration)

© BELGA

01 sept. 2022 à 13:26Temps de lecture1 min
Par Belga, mis en ligne par K.D.

Syndicats et employeurs entament un nouveau bras de fer, cette fois, à propos de l’enveloppe "bien-être" destinée à augmenter les allocations minimales.

Le budget de 900 millions d’euros vise à renforcer la protection sociale et à ajuster les allocations minimales à l’augmentation du coût de la vie, au cours des deux prochaines années, parallèlement à l’indexation. Il concerne notamment les allocations de chômage, les prestations de maladie et d’invalidité, et les pensions.

Toute consultation repose sur des sables mouvants

 

 

"C’est un scandale"

L’avis des partenaires sociaux sur la répartition de l’enveloppe est attendu d’ici le 15 septembre. Il y a deux ans, les négociations s’étaient étirées pendant des mois et le gouvernement avait fini par jouer le rôle d’arbitre pour trancher le débat.

Cette année encore, la partie s’annonce houleuse. Selon les syndicats, les employeurs disent déjà ne pas vouloir s’asseoir à la table des négociations. "C’est un scandale", s’insurge Marc Leemans, président de l’ACV,/CSC dans les pages du magazine du syndicat chrétien.

Revendications syndicales

Une information démentie par les employeurs. "Seulement pour l’instant, toute consultation repose sur des sables mouvants", constate de son côté Pieter Timmermans, CEO de la Fédération des entreprises de Belgique (FEB). Selon l’organisation patronale, les chiffres sur lesquels le Bureau du Plan a basé ses calculs sont très incertains. Les employeurs ont donc demandé des éclaircissements au gouvernement.

Adresse au gouvernement

Il y a, semble-t-il, peu de chances que les consultations aboutissent d’ici le 15 septembre. Les syndicats prévoient de s’adresser au gouvernement le 16 septembre afin de lui demander de mettre en œuvre leur paquet de revendications.

Sur le même sujet

Quasi aucune chance d'accord sur la répartition des 900 millions de l'enveloppe bien-être

Economie

Codeco spécial énergie : "Nous allons prendre nos responsabilités" réagit le secteur bancaire, des mesures concrètes pour la FEB

Economie

Articles recommandés pour vous