RTBFPasser au contenu
Rechercher

La Grande Forme

Épidémie saisonnière : la grippe ferait-elle son grand retour ?

Feeling sick
01 mars 2022 à 17:00Temps de lecture3 min
Par Sophie Businaro

On n'en parle plus beaucoup car le virus Covid-19 est au cœur des préoccupations quotidienne mais la grippe ferait son grand retour... Mais à quoi faut-il s'attendre ? Et quid du vaccin contre la grippe ? Éléments d'information avec le Dr Thomas Orban, médecin généraliste et alcoologue, dans "La Grande Forme".

Si le Covid-19 avait quelque peu éclipsé la grippe l'an dernier, cela ne sera pas le cas cette année. On dénombre en effet quelques cas ces dernières semaine : "Ces 4 dernières années, le pic était atteint entre fin février et la mi-mars mais cette année, c'est différent. Déjà en 2021, il y a eu des cas de grippe mais on est un peu passé à travers, grâce notamment aux gestes barrières. Cette année, ça commencerait seulement ; les cas confirmés en laboratoire sont au niveau de base mais augmentent lentement. Le décalage par rapport aux saisons précédentes est flagrant ! D'après Sciensano, nous sommes toujours sur la ligne de base avec un petit frémissement. L’activité Covid est aussi en diminution importante chez les généralistes" explique le Dr Thomas Orban, médecin généraliste et alcoologue.

Symptômes

Les symptômes sont quasi les mêmes que ceux du Covid, ce qui explique le fait qu'on ait du mal à savoir ce qu'il en est tant qu'on n' pas été testé. "C'est un virus qui atteint les voies respiratoires, moins souvent le poumon. Qui donne également des maux de tête, des courbatures, de la température, de la toux ou encore un nez qui coule. Chaque année on entend que la grippe va être terrible et souvent, on n'en sait rien et souvent, les pronostics sont déjoués" souligne notre médecin généraliste.

Sick woman laying on sofa blowing nose
Sick woman laying on sofa blowing nose © Tous droits réservés

Le vaccin contre la grippe

Le vaccin est recommandé par le Conseil supérieur de la santé, il est annuel (une seule dose par an) et se fait au préalable de la saison de la grippe donc en général entre mi-octobre et mi-novembre. Mais il n'est jamais trop tard pour le faire surtout si on fait partie d'un groupe à risque :

  • Les femmes enceintes : risque est lié aux éventuelles complications
  • Ceux qui ont une maladie chronique (pulmonaire, cardiaque, hépatique, rénale, maladie métabolique ou neuromusculaire, troubles de l’immunité ou obésité IMC >35)
  • Les patients de plus de 65 ans
  • Recommandé aussi dès 50 ans surtout si tabac/alcool ou obésité >30

Le vaccin contre la grippe est un vaccin inactivé (ne contient pas d'agents infectieux vivants). Depuis 2018, seuls des vaccins antigrippaux tétravalents sont utilisés dans notre pays, c'est-à-dire des vaccins qui offrent une protection contre 4 souches virales différentes (virus influenza A et idem pour le B). Ce vaccin est injecté en intra-musculaire.

Le vaccin contre le Covid-19 fonctionne par ARN-messager, c'est une technologie différente, qui n'est pas utilisée pour la grippe qui est un vaccin bien connu et qui a fait ses preuves depuis longtemps. L'objectif du vaccin contre la grippe est également d'éviter les complications, les hospitalisations et les décès.

Épidémie saisonnière : la grippe ferait-elle son grand retour ?

La Grande Forme

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Quel traitement contre la grippe ?

Le Dr Thomas Orban tient à souligner d'emblée que "les antibiotiques ne fonctionnent pas contre les virus, ça ne sert à rien si ce n'est d'avoir des effets secondaires ! Et ça n'a jamais guéri la grippe ! Il faut se reposer, bien s'hydrater, prendre un paracétamol contre la fièvre et si nécessaire, un antiinflammatoire mais toujours le prendre en mangeant et le moins souvent possible car mauvais pour l'estomac et les reins".

Il est également impératif de bien s'hydrater car qui dit grippe, dit température de 39-40 degrés donc on perd beaucoup en transpiration, d'où l'importance de contrer cette perte d'eau en s'hydratant au maximum.

Complication possible

"Le système immunitaire est détourné sur un virus grippal et pendant ce temps-là, des bactéries entrent dans les brèches et peuvent atteindre le poumon par exemple. Donc on peut faire une pneumonie bactérienne suit à une grippe virale et là, les antibios sont utiles" conclut le Dr Orban.

Retrouvez "La Grande Forme" en direct du lundi au vendredi de 13h à 14h30 sur VivaCité. Vous avez manqué l’émission ? Nous vous invitons à la revoir sur Auvio ainsi que sur différentes plateformes de Podcast telles que : Pocket Casts, Podcast addict, Google Podcast ou encore Apple Podcast.

Loading...

Sur le même sujet

Santé : le nombre de consultations pour des symptômes grippaux a drastiquement diminué

Santé & Bien-être

Le pic de l'épidémie de grippe pourrait bientôt être atteint, selon Steven Van Gucht

Belgique

Articles recommandés pour vous