Eric Clapton n’a pas bien supporté la vaccination

Eric Clapton

© 2017 Getty Images

17 mai 2021 à 08:00Temps de lecture1 min
Par Classic 21

Eric Clapton a partagé son expérience après avoir été vacciné, qualifiant ses réactions de "désastreuses", et critiquant même "la soi-disant " propagande " qui fait la promotion de l’innocuité du vaccin".

Dans une lettre écrite à l’architecte italien (et activiste anti-confinement) Robin Monotti Graziadei, partagé par le Telegram et vérifié par le magazine Rolling Stone, Eric Clapton a listé les effets secondaires qu’il a ressentis après avoir reçu le vaccin AstraZeneca.

"J’ai reçu la première dose d’AZ et j’ai immédiatement ressenti de sévères réactions, qui ont duré une dizaine de jours. Je m’en suis remis et on m’a dit que je devrais attendre douze semaines pour avoir la seconde. Mais je l’ai finalement eue six semaines plus tard. J’étais déjà plus conscient de ce qui m’attendait et en effet, mes mains et mes pieds étaient gelés, s’engourdissaient ou brûlaient, et je n’ai quasiment pas pu les utiliser normalement pendant deux semaines. J’ai même eu peur de ne plus jamais pouvoir jouer (de guitare). Je suis atteint de neuropathie périphérique et je n’aurais jamais dû m’approcher de cette aiguille. Mais la propagande disait que c’était sûr pour tout le monde…"

En Belgique, le vaccin en question est jugé fiable, et le délai entre les inoculations a été réduit de 12 à 8 semaines. Son administration est cependant limitée aux personnes de plus de 41 ans.

L’Union européenne n’a pas renouvelé pour l’instant son contrat de fourniture de vaccins Covid-19 avec AstraZeneca pour après le mois de juin, mais la raison est liée aux problèmes non résolus d’approvisionnement, et non pas aux inquiétudes pour la santé.

L’an dernier, Eric Clapton et Van Morrison sortaient un titre commun. Les deux musiciens s’étaient associés pour le morceau “Stand and Deliver”, écrit par Van Morrison et chanté par Clapton. Le titre évoquait le confinement et "le rôle du gouvernement qui empêche les gens de vivre au quotidien, qui les prive de leurs droits, avant de leur laver le cerveau". “Do you wanna be a free man/ Or do you wanna be a slave ?”, chante Eric Clapton.

Sur le même sujet

Brian May critique Eric Clapton

Eric Clapton ne jouera pas dans des salles qui exigent la vaccination

Articles recommandés pour vous