Regions Namur

Erpent, Court-Saint-Etienne,… 500 écoles belges mobilisées pour le climat avant la marche de dimanche à Bruxelles

© RTBF Anne Pollard

Environ 500 écoles et maisons de jeunes du pays se sont mobilisées pour la planète, ce vendredi matin.

Pas moins de 40.000 jeunes se sont levés au nom de la justice climatique. Le message de cette action "Stand Up For Climate" était clair : "L’heure n’est plus au réveil, mais à l’action, pour lutter contre le réchauffement climatique !"

Parmi les écoles impliquées dans l’action nationale de ce matin : des écoles d’Erpent (près de Namur) et de Court-Saint-Etienne (en Brabant wallon).

Des éoliennes symboliques

A Court-Saint-Etienne, quelque 800 élèves de primaire et secondaire se sont rassemblés près de l’école pour former symboliquement des fresques représentant deux éoliennes et un soleil. Une image forte pour rappeler l’importance des énergies renouvelables, à l’heure où les énergies fossiles, la pollution et les déchets nuisent fortement à l’environnement.

Et des poings levés

A Erpent, près de Namur, des centaines d’écoliers ont mené une autre action symbolique dans la cour de l’établissement : lever le poing et faire le plus de bruit possible, en criant ou en tapant sur des casseroles. Là aussi, le message est le même : "il n’y a pas que les jeunes qui doivent bouger, les adultes aussi ! Il faut de l’entraide, sinon on n’y arrivera pas !"

Selon Mutesi Van Hoecke, coordinatrice du mouvement #StandUpForClimate (CNCD) au niveau belge, la mobilisation monte en puissance, ces dernières années.

Ce vendredi vert était aussi un appel général à la mobilisation en vue de la marche pour le climat prévue ce dimanche, à Bruxelles.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous