C'est vous qui le dites

Est-ce mal d’acheter un animal ?

© Kim Steele, Getty Images

17 janv. 2022 à 10:53Temps de lecture2 min
Par C'est vous qui le dites

"N’achetez pas d’animaux, privilégiez les adoptions en refuge", c’est l’appel lancé par les associations qui ont sauvé 241 lapins et cobayes d’un élevage illégal en province de Namur. Plusieurs refuges se sont mobilisés pour accueillir tous ces animaux sortis de l’élevage intensifs dans lequel ils évoluaient dans des conditions catastrophiques. Après la saisie, Animaux en Péril insiste dans Sudinfo sur le fait que derrière ces animaux adorables achetables en animalerie ou sur des marchés se cachent des mères exploitées dans des conditions immondes et appelle à adopter au lieu d’acheter.

C’est mal d’acheter un animal ? C’est la question que l’on vous posait ce matin dans "C’est vous qui le dites".

Voici quelques moments forts de l’émission…

Getty Images

"Quand on adopte un chien, on en sauve 2"

Katrina, une auditrice d’Écaussinnes, est intervenue à ce sujet sur notre antenne : "C’est mieux d’adopter, les refuges sont pleins et les animaux ont besoin de trouver une famille. Moi j’ai adopté 3 chiens, ce sont les plus gentils que j’ai eu. Certains éleveurs font bien leur travail, mais avoir une race particulière, c’est toujours un effet de mode. Je ne pourrais pas donner 1000, 2000 ou 3000  pour un chien alors qu’il y en a tant qui attendent d’être adoptés. Quand on adopte un chien, on en sauve 2 : celui qu’on adopte, et celui qui prend sa place dans le refuge."

Getty Images

"De nombreux éleveurs sont très sérieux et consciencieux"

À Bernissart, dans la province de Hainaut, Philippe nous partage son opinion : "Je suis éleveur occasionnel et je ne pense pas que ce soit mal d’acheter un animal. J’ai le droit de faire une portée par an, par femelle. Mon élevage est agréé par le bien-être animal, on peut venir me contrôler n’importe quand. Il ne faut pas exagérer, de nombreux éleveurs sont très sérieux et consciencieux."

Getty Images

"J’ai toujours adopté, jamais acheté"

Le débat se termine avec Arlette à La Louvière : "Je ne suis pas contre d’acheter un poisson rouge ou une perruche en animalerie. Mais pour ce qui est des chiens, j’ai toujours adopté, jamais acheté. J’ai adopté un chien via Animaux en Péril, je l’ai gardé près de 15 ans. Avant cela, j’ai eu un chien à la SPA, il avait été retrouvé attaché à des barbelés, on m’avait dit qu’on ne le tiendrait jamais plus de 2-3 jours et je l’ai gardé 18 ans. Maintenant, j’ai une petite chienne qui est là depuis le début du Covid, elle vient aussi de la SPA."

Nous vous invitons à poursuivre le débat sur notre page Facebook "C’est vous qui le dites" et à revoir l’émission sur Auvio. Nous vous donnons rendez-vous du lundi au vendredi de 9h à 10h30 sur VivaCité et La Une pour trois nouveaux débats.

Sur le même sujet

Les abandons de chiens explosent avec la fin du confinement et l’approche des vacances

Belgique

Le maillot intégral à la piscine, ça vous dérange ?

C'est vous qui le dites

Articles recommandés pour vous