Le Scan

Le Scan : est-ce toujours moins cher aujourd'hui de recharger une voiture électrique ?

Le Scan

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

17 oct. 2022 à 11:00 - mise à jour 23 oct. 2022 à 07:29Temps de lecture3 min
Par Valentin Boigelot avec Maurizio Sadutto

Il s'agit d'un des plus importants arguments en faveur des voitures électriques. Le prix du plein serait moins cher, on roulerait plus pour moins d’argent. Mais les prix de l’électricité ont fortement grimpé. Alors est-ce encore intéressant de rouler en électrique ? Le Scan est allé vérifier.

Des chiffres trompeurs

Nous partons donc en voiture électrique pour notre test. Avec une recharge au travail, le prix du plein est de zéro euro et zéro centime, car c’est l’employeur qui prend en charge les frais. Mais se déplacer en voiture électrique, ce n'est pas toujours pour le travail. Alors pour se mettre en conditions réelles, nous sommes allés sur le terrain, où l’on voit fleurir de plus en plus de bornes électriques. Plus précisément, nous nous sommes rendus sur une aire d'autoroute, munie d'une borne de rechargement dite "ultra-rapide", réputée aussi plus chère. Le prix affiché est de 79 centimes le kilowatt/heure.

Pour le plein de notre voiture, à ce tarif-là, cela fait plus de 15 euros pour 100 kilomètres.

Un prix plutôt cher mais qu'en est-il des autres types de recharges, et surtout comparées aux autres carburants ?

Loading...

Maxime Hérion est journaliste automobile chez Gocar.be. Il a fait le comparatif et met en garde contre ce qu'annoncent officiellement les autorités. Car sur le site du SPF Economie, on trouve ceci :

Des prix officiels qui ne correspondent pas à la réalité de terrain.
Des prix officiels qui ne correspondent pas à la réalité de terrain. © RTBF

Selon ces chiffres, pour une voiture familiale, l'électrique, chargée à domicile, serait de loin plus intéressante que la voiture qui roule à l'essence ou au diesel. Mais selon notre expert, ces chiffres sont totalement faux. L'expérience sur le terrain est bien différente!

Maxime Hérion, journaliste automobile chez Gocar.be.

"Nous avons analysé par rapport à notre expérience au quotidien avec les nouveaux véhicules que nous essayons. Le véhicule électrique est le plus cher à utiliser pour l'instant", affirme Maxime Hérion, "suivi du véhicule à essence. Et le véhicule diesel est le moins cher des trois."

Une surconsommation passée sous silence

Loin des résultats des autorités, voici ceux en conditions réelles : 

- Pour une Golf diesel : comptez 12 euros pour 100 km.

- Pour la même en essence : 12,60 euros.

- Et pour l'équivalente en électrique : 13,49 euros.

Alors que cette même électrique coute 10.000 euros de plus à l'achat… L'erreur des autorités provient du fait qu'elles se basent sur les données des constructeurs automobiles et non pas sur la réalité de terrain.

Les chiffres avancés par les autorités ne sont donc pas fiables pour estimer la consommation en carburant. D'autant plus qu'il existe un autre problème, car les constructeurs automobiles dissimulent un fait important. Nous nous sommes rendus chez un testeur automobile. Fabian Gilet travaille pour "La Pause Garage" et dénonce avec force un mensonge des constructeurs, qui pèse lourd dans le portefeuille des ménages. Car lors d'une recharge électrique, une part importante de l'électricité ne va pas dans la batterie, elle se perd!

Fabian Gilet, testeur automobile à "La Pause Garage".

"En fait, ce qu'il se passe c'est que pour recharger un kilowatt de la voiture, on a besoin d'un peu plus d'électricité!", affirme Fabian Gilet. "Pourquoi ? Eh bien tout d'abord parce qu'on a des composants électroniques de la voiture qui vont consommer de l'électricité, mais on a également un phénomène physique qui s'appelle "l'effet de joule", avec les éléments qui vont chauffer dans la voiture: le câble, les différents chargeurs… Et ça c'est une dissipation, en chaleur, de l'électricité."

Et ces surplus de consommation électrique varient pour chaque modèle de voiture. Avec un appareil spécifique, il est possible de mesurer le niveau de perte électrique lors d'une recharge. Fabian Gilet a fait de cette manière un constat plus qu'étonnant :

Fabian Gilet, testeur automobile.

"Le résultat c'est qu'on a une surconsommation qui peut varier, entre les marques de voitures, de 10 à 33%. On a remarqué le chiffre de 33% de surconsommation avec la Renault Zoé par exemple. Sur 100.000 km cela représente un surcoût de 4.000 euros. Sur une voiture de ce tarif-là, ça représente entre 9 et 10% du prix du véhicule neuf, ce qui est assez conséquent!"

L'électrique est compétitif mais à certaines conditions seulement

Rouler en électrique aujourd'hui est donc très peu intéressant. Mais il reste tout de même une solution pour les particuliers, comme l'affirme Caroline Deuse, qui travaille chez Mob Box, un bureau d'études sur la mobilité :

"L'électrique, ça a plus que doublé ! Maintenant, la grosse différence avec l’électrique, c'est que si on a des panneaux solaires, c’est presque gratuit. Si on veut faire de la recharge rapide, là on est encore à deux fois le prix. Donc, l'électrique est potentiellement compétitif par rapport au pétrole mais il faut savoir ce qu'on fait et comment on l'utilise."

 

Et d'après ce bureau d’étude, pour les professionnels uniquement, l'électrique reste tout de même intéressant… grâce aux déductions fiscales.

Loading...

En conclusion, mieux vaut se méfier des calculs basés sur les données des constructeurs automobiles. A l’heure actuelle, rouler en électrique peut s’avérer intéressant, mais uniquement dans des conditions bien particulières.

Sur le même sujet : Extrait JT (24/06/2022)

Voiture électrique/Pourquoi les entreprises investissent

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous