Jam

"Et si l’amour c’était aimer ?" : le groupe français Totorro signe la bande originale… d’une BD !

Couverture de la BD "Et si l’amour c’était aimer ?" de Fabcaro.

© Fabcaro

26 nov. 2022 à 15:56 - mise à jour 26 nov. 2022 à 16:04Temps de lecture3 min
Par Renaud Verstraete

Composer la bande originale d’une BD ? C’est le défi un peu fou que se sont lancé les deux guitaristes du groupe de post-rock français Totorro. Accompagné de leur "Friend", le batteur Pierre Marolleau, le trio a mis en musique les planches de la BD de Fabcaro "Et si l’amour c’était aimer ?". Un projet qu’ils portent sur scène pour une expérience ciné-BD-concert aussi absurde que réussie.

Groupe culte de la scène post-rock française, Totorro n’en est pas à son premier coup d’essai. En 2018, le groupe de Rennes s’était déjà mis en tête de détourner la formule du ciné-concert pour proposer… un "gaming-concert" en réinterprétant l’univers sonore du jeu culte des 90’s, "Another World".

4 ans plus tard, les guitaristes Christophe Le Flohic et Jonathan Siche se lancent dans une nouvelle expérience d’adaptation transmédiatique. Cette fois, cap sur le neuvième art !

Conviant leur collaborateur et ami Pierre Marolleau (Yes Basketball, Fordamage…), le groupe "Totorro & Friend" propose une relecture en musique de la bande dessinée "Et si l’amour c’était aimer ?" de l’auteur français Fabcaro.

Et si l’humour…

"Et si l’amour c’était aimer ?", c’est un roman graphique écrit et dessiné par Fabcaro, qui met en scène les passions brûlantes d’un amour adultère. L’auteur-dessinateur culte, que l’on avait découvert avec Zaï Zaï Zaï, y narre les péripéties d’un couple dont la vie amoureuse est mise à mal lorsque Sandrine tombe amoureuse de Michel, livreur de plats à domicile pour Speed Macédoine et chanteur de rock à ses heures perdues. Le pitch donne déjà le ton !

En installant un constant décalage entre l’image et des dialogues irrésistiblement absurdes, Fabcaro réalise une satire de la tradition du roman-photo à l’eau de rose. Parfait pour ceux qui détestent les histoires d’amour à deux balles.

Extrait de "Et si l'amour c'était d'aimer ?" de Fabcaro

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Un ciné-BD-concert ?

Comment proposer une seconde lecture musicale de l’œuvre de Fabcaro ? Le défi était de taille pour Totorro & Friend. L’enjeu, pour les trois artistes, était de permettre au public de lire la BD, tout en profitant de la musique live : "Ce nouveau spectacle, écrivent les membres du groupe, s’oriente autour de la composition musicale et de la façon de dynamiser le rythme grâce aux images ; en essayant de proposer une expérience de lecture différente où le regard est orienté par le montage ainsi que le style musical associé à l’action".

En pratique, les musiciens interprètent la musique en live alors que sont projetées en direct les planches de la BD animées pour l’occasion. En disséquant et en recomposant image par image les 300 cases de la BD pour que le texte s’affiche au fur et à mesure à l’écran, les musiciens se laissent le temps de "jouer" avec l'oeuvre de Fabcaro. Ils s’arrêtent sur certaines cases le temps d’instaurer une ambiance musicale, ils résument ensuite certains passages de la BD en chantant les dialogues, rythmant ainsi la lecture du spectateur.

Si le concept paraît étrange à première vue, on se laisse vite charmer par la mise en scène des planches animées qui prennent vie en musique que l'on vous invite à découvrir ci-dessous. 

Loading...

Des planches de la BD à un disque vinyle

Afin de coller à l’histoire, Totorro a créé une vingtaine de thèmes musicaux. Douce pour un repas en tête à tête ou plus rythmée en fonction des actions et des sentiments des personnages, la musique fait le grand écart entre math-rock énervé, ballades pop aux accents kitch, et hip-hop inattendu. Autant d’atmosphères musicales qui évoluent à mesure que l’intrigue amoureuse se déballe devant nos yeux, à travers les planches animées de Fabcaro.

© Morgan Triqueneaux

Tout comme les dialogues du roman graphique, la bande-son de Totorro joue sur les contrastes et la rupture. La musique suggère, illustre et agit en contrepoint des images sans jamais éclipser le récit, donnant parfois une dimension comique nouvelle aux dialogues. Le résultat est tour à tour joyeux, hypnotique, dansant, hilarant. Une véritable réussite qu’il nous tarde de découvrir dans sa version live sur scène.

La bande originale de la BD est sortie le 18 novembre 2022 via Recreation Center.

Totorro présentera son ciné-BD-concert, "Et si l’amour c’était aimer", le 8 mars 2023 au Delta à Namur.

Inscrivez-vous à la newsletter Jam

Recevez chaque semaine toutes les actualités musicales proposées par Jam., la radio "faite par des êtres humains pour des êtres humains"

Sur le même sujet

"CD is the new vinyl !" Vraiment ?

Jam

Articles recommandés pour vous