RTBFPasser au contenu
Rechercher

Tendances Première

Et si le lien à la nature était vraiment le secret d’une éducation au bonheur ?

Nos enfants ont besoin d’être au contact avec la Nature pour s’épanouir. Et la Nature a, elle aussi, bien besoin d’une nouvelle génération qui la connaisse et qui la défende ! Frédéric Plénard est réalisateur et enseignant, il a accompagné des groupes d’enfants et de jeunes pour des immersions à travers toute la France. Il a assisté à leur redécouverte émerveillée de la Nature. Il en a tiré un livre et un film.

Dans son livre L’enfant et la Nature (Ed du Rocher), Frédéric Plénard partage avec parents et éducateurs des outils simples pour recréer le lien perdu avec l’environnement, les animaux et l’univers qui nous entoure. Il détaille la manière de s’immerger dans tous ces lieux naturels (forêt, cabane, camping, montagne, océan…), et ce qu’on peut en retirer d’un point de vue pédagogique. Une méthode innovante pour faire de la transition écologique une réalité.

"Et si le lien à la nature était vraiment le secret d’une éducation au bonheur ?", écrit-il.

La nécessité d’une transition éducative

Frédéric Plénard est très optimiste par rapport à ce qui vient. "Nous vivons une mutation réelle du monde aujourd’hui, avec des changements de paradigmes, au niveau de la science, de la place de la conscience dans la matière. On va vers une autre façon de vivre le monde et d’envisager le monde. Je suis très optimiste par rapport à ça et je pense qu’on vit aujourd’hui un véritable éveil de la conscience."

Dans ce chaos qu’on vit aujourd’hui, nous n’avons pas d’autre choix que de faire une très large place à la transition éducative, dont on parle très peu, poursuit-il. Mais une transition écologique ne peut être pertinente que si elle est accompagnée d’une transition éducative. Aujourd’hui, l’éducation telle que nous la connaissons a besoin d’évoluer vers cette transition éducative.

Retisser le lien sensible avec la nature

Dans l’enseignement pédagogique, il est essentiel de rendre les enfants plus sensibles à la nature, de retisser ce lien sensible et sensoriel avec la nature.

Ce projet nous incite à modifier notre rapport au monde, qui est essentiellement mental, intellectuel, consumériste, et à réveiller les sens chez l’enfant – surtout s’il habite en ville -, parce que tout passe par la sensorialité.

On doit passer d’un système de consommation à un système de solidarité avec la nature, affirme Frédéric Plénard.

Et pour être solidaire, il faut aimer. Et pour aimer, il faut avoir une approche qui passe par les sens : toucher un arbre, mettre les mains dans la terre, dormir en forêt,…

L’appartenance au monde vivant

Quand on amène des enfants à vivre de telles expériences sensorielles au coeur des espaces naturels, la notion de groupe et de solidarité envers l’autre est absolument développée. On retrouve une solidarité avec ses pairs. On retrouve l’humain. On retrouve le groupe social. Pour Frédéric Plénard, c’était l’une des premières surprises de cette expérience.

Ces jeunes ont aussi retrouvé leur appartenance au monde vivant, surtout après avoir été en contact avec des animaux. L’intérêt essentiel de cette méthode est en effet d’amener l’enfant à prendre conscience de son appartenance à la terre, ce qui va l’amener, de sa propre initiative, à développer des comportements citoyens. Il ne faudra pas lui dire : il faut respecter, il faut faire ceci ou il faut faire cela.

L’enfant doit vivre cette expérience dans sa chair, pour que ce soit imprimé en lui.

Un apprentissage à l’autonomie et à la solidarité

Frédéric Plénard a aussi pu observer que travailler avec les enfants dans la nature leur permet de gagner du temps et de la maturité dans leur autonomie. Ils sont livrés à eux-mêmes face à la nature et il faut se débrouiller ! Ils vont explorer leurs propres capacités à dépasser les difficultés, mais aussi faire appel à la solidarité du groupe.

Ecoutez Frédéric Plénard dans Tendances Première et découvrez le film Le grand secret du lien qu’il a réalisé en parallèle à l’écriture du livre.

Tendances Première : Les Tribus

“L’enfant et la Nature” (Ed.du Rocher) de Frédéric Plénard

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Étonnamment, la plupart des gens ne souhaitent pas devenir des multimilliardaires

Psychologie

L’hyper-parentalité, un concept dont il faut se détacher en ces temps d’incertitude

Tendances Première

Articles recommandés pour vous