RTBFPasser au contenu
Rechercher

Tipik

Et si vous pouviez passer une nuit dans la prison de Stranger Things… cap ?

Loading...
02 juin 2022 à 12:59Temps de lecture1 min
Par Anaïs Pletinckx

La ville de Vilnius et Airbnb proposent un séjour dans la prison de Lukiškės en Lituanie, l’endroit où est enfermé le shérif Jim Hopper dans la série "Stranger Things".

Eleven, Mike, Max, Dustin, Will et Lucas ont fait leur grand retour fin mai pour la saison 4 de " Stranger Things ". 6 mois (3 ans en réalité pour nous) après leurs dernières aventures terrifiantes à Hawkins, les amis se séparent pour la première fois. Une nouvelle menace surnaturelle apparaît et un mystère qui pourrait mettre fin aux horreurs du monde à l’envers.

Depuis une semaine, les plus grands fans sont en train de dévorer la première partie de cette saison. Cette sortie s’accompagne d’une très chouette nouvelle qui donnera lieu à une expérience immersive.

Une nuit dans la prison de Stranger Things

Après le somptueux palais d’Aldo Gucci dans " House of Gucci ", la maison Mcallister, l’appartement de Carrie Bradshaw ou encore la cabane d’Iron Man, c’est au tour d’un lieu emblématique de la série " Stranger Things " d’être proposé à la location par Airbnb.

Depuis que la prison centenaire a accueilli le tournage de la série, elle propose une cellule sur le thème des années 80. Rien n’est laissé au hasard, les guirlandes avec inscriptions au mur et les gaufres au beurre d’Eleven sont bien présentes.

Habituellement, ce lieu accueille des concerts et des expositions. Le site touristique de Vilnius a fermé les réservations de ce logement temporairement (sans doute à cause de son affluence) mais incite à " Rester à l’affût des mises à jour lorsque vous pourrez réserver votre séjour ! ".

La cellule au sein de la prison Lukiškės à Vilnius.
La cellule au sein de la prison Lukiškės à Vilnius. Image issue du site touristique de la ville de Vilnius : https://www.govilnius.lt/

Sur le même sujet

Dans Stranger Things, même les sous-titres font le buzz

Tipik - Pop Culture

Maya Hawke (Stranger Things) n'existerait pas si sa mère Uma Thurman n'avait pas avorté

Tipik - Pop Culture

Articles recommandés pour vous