Monde

Etats-Unis : des activistes offrent 200 dollars pour localiser les juges conservateurs de la Cour suprême qui ont révoqué le droit à l'avortement

© Belga

Mercredi dernier, le juge conservateur Brett Kavanaugh a quitté un restaurant de Washington par la porte arrière. Il évitait une foule de manifestants pro-avortement rassemblés devant l'établissement. 

Selon plusieurs médias américains, les activistes veulent aller plus loin. Sur Twitter, ShutDown DC a annoncé offrir jusqu'à 200 dollars en échange d'informations sur la localisation des juges conservateurs de la Cour suprême. 

 

Loading...

Cet appel est lancé en particulier aux "travailleurs de l'industrie des services". La plateforme d'activistes offre 50 dollars pour une observation confirmée sur un juge conservateur et 200 dollars s'il est toujours là "30 minutes après le message".

Leur objectif ? Faire pression sur les juges conservateurs qui ont renversé l'arrêt Roe vs. Wade, et rouvert la voie à une interdiction de l'avortement par les Etats.

Dans le cas de Brett Kavanaugh, ce serait un employé du restaurant qui aurait informé de sa présence. Après coup, le restaurant a critiqué les manifestants. Il leur reproche d'avoir "interféré avec le droit du juge de sortir manger". Ce à quoi les activistes ont rétorqué que le juge a enlevé aux femmes le droit à la vie privée et au contrôle de leur corps, selon Huffpost

Twitter garde jusqu'à présent le silence sur la question de savoir si les "primes" pourraient enfreindre les règles et politiques du réseau social, selon plusieurs médias américains. 

Twitter interdit en effet aux utilisateurs d'encourager les autres à harceler un individu ou un groupe de personnes.

Duplex depuis Washington dans notre JT du 9 juillet :

Washington / Manifestations pro-avortement

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Droits civiques, droits des couples homosexuels… la très conservatrice Cour suprême américaine poursuit sa politique de la table rase

Monde Amérique du Nord

En Floride, une clinique confrontée à l'afflux de patientes d'autres États pour avorter

Monde Amérique du Nord

Articles recommandés pour vous