RTBFPasser au contenu
Rechercher

Cyclisme

Ethias Tour de Wallonie : "Les écarts sont toujours limités, l'étape des pavés sera très disputée", pense Gérard Bulens

Gérard Bulens : "Les écarts sont toujours limités, l'étape des pavés sera très disputée"

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

26 juil. 2022 à 17:23Temps de lecture1 min
Par Giovanni Zidda

La 4e étape de l'Ethias Tour de Wallonie a souri à Davide Ballerini, membre de l'échappée matinale et finalement vainqueur malgré le retour en force des hommes du général dans les derniers kilomètres. Notre consultant Gérard Bulens est revenu sur les enseignements de cette 4e étape au micro de Kevin Paepen lors de notre débrief d'après-course.

"Cette victoire est un mélange de force et d'audace. D'audace bien sûr car il fallait être dans cette échappée de 6 hommes très costauds avec au sommet de la dernière ascension quelques mètres d'avance. Ils ont été rejoints par Mattias Skjelmose Jensen qui a tenté le tout pour le tout pour prendre le maillot de leader. Cela ne lui a pas réussi mais cela a bien réussi à Ballerini qui était le plus fort et le plus rapide de cette échappée."

Après son attaque pour tenter de ravir le maillot de leader à Robert Stannard, Skjelmose Jensen n'a récolté qu'une quatrième place et n'a finalement pas repris de temps sur ses adversaires malgré quelques mètres d'écart entre le groupe de tête et le peloton.

"Stannard a été en difficulté, il n'avait plus d'équipier dans le final", constate Gérard Bulens. "Il a dû réagir à plusieurs attaques. Il l'a bien fait mais quand Jensen est parti, on a senti qu'il était à la limite. Heureusement pour lui, d'autres coureurs ont voulu soigner leur place au général donc c'est revenu très près à l'arrivée. J'ai le sentiment que Jensen aurait mérité de grappiller une ou deux secondes au général pour l'écart qui existait à l'arrivée et pour l'effort qui a été fait."

Mercredi, la 5e et dernière étape entre Le Roeulx et Chapelle-lez-Herlaimont présentera plusieurs secteurs pavés. De quoi animer encore la bagarre pour le général.

"Le maillot de Stannard est toujours en danger", estime Gérard Bulens. "Mais il a une équipe avec des coureurs qui sont plus adaptés pour rouler sur un parcours beaucoup plus plat et sur les pavés. J'imagine que s'il récupère bien, il met une option sur la victoire finale. Mais les écarts sont limités... Vliegen n'est pas loin et Van Avermaet n'est pas trop loin non plus. Je pense qu'on pourrait avoir une belle étape très disputée pour la victoire finale."

 

Articles recommandés pour vous