Week-end Première

Etre architecte : un métier qui vient de très loin

© Morsa Images - Getty Images

21 mars 2022 à 12:00Temps de lecture3 min
Par Olivier Marchal

Si le Belge est parmi les européens qui construit le plus de maison individuelle, c’est parce qu’il a, dit-on, une brique dans le ventre. Pas certain pour autant que tout le monde connaisse les multiples visages du métier d’architecte qu’on explore avec Olivier Marchal, Sociologue et Directeur de la Cité des Métiers de Charleroi.

S’il n’est pas prouvé que le Belge ait une brique dans le ventre, il est cependant de plus en plus probable que ce soit un parpaing. Passion massive pour la construction, en particulière du modèle de ville 4 façades, les chiffres le confirment avec un nombre d’architecte pour 100.000 habitants, 40 % supérieur à la moyenne européenne et le double de nos voisins Français.

 

Un métier, un besoin, qui vient de très loin !  


Si l’on construit depuis que l’humanité est devenue sédentaire, les compétences et les savoirs nécessaire, souvent oraux, étaient mis en commun quand il fallait construire. Et comme on bâtissait à basse fréquence et faible quantité : on n’en a pas de suite fait un métier.

Sauf que très vite, avec la croissance démographique et la concentration des populations dans des villes et villages de plus en plus grands et nombreux, il a fallu construire beaucoup, vite et bien.

Et c’est alors que la fonction s’est fixée par un vibrant appel du pied de la réalité. Appelée maitre-bâtisseur, ou bien maitre-maçon, le mot grec Architekton est utilisé pour la première fois au VIème siècle et se fixe avec lui l’idée d’une maitrise allant de la conception à la réalisation d’un bâtiment.

Idée à laquelle s’ajoutera celle d’ingénierie et de génie, qui donnera à l’humanité les prouesses que l’on connait, telles que temples, châteaux, cathédrales, aqueduc, et autres Colisées qui tiennent encore debout plusieurs siècles plus tard.

 

Un métier bien connu, mais pas sous toutes ses coutures !

S’il est vrai qu’une partie des architectes est indépendant et travaille pour des projets de maisons individuelles, c’est du moins, l’image que l’on en a spontanément, les architectes n’en sont pas moins à la manœuvre dans d’autres pans, tout aussi importants de la société, en concevant ou en rénovant des bâtiments publics (Gares, Ecoles, Structures collectives tels que des hôpitaux, des centres de loisirs, sportifs, des services publics).

Autant de lieux au bénéfice de la société toute entière. À la manœuvre aussi pour bâtir nos infrastructures ferroviaires, fluviales, routières. À l’œuvre enfin, et la tâche est immense, pour repenser nos villes, vieillissantes, embouteillées, mal-fichues et si mal préparées à un climat plus intense et instable que jamais.

Autant de chantiers indispensables au fonctionnement de la société et qui pèse plus de 10.000 milliards d’euros chaque année dans le monde.
 

Un métier aux multiples facettes

Un métier de réalisateur qui accueille et challenge les idées de ses clients, avec pour but de traduire leurs rêves en une réalité " faisables et tenables ", financièrement, réglementairement, écologiquement ou même physiquement.

Un métier de planificateur, à coup de plans et de métrés, et puis surtout, d’estimation des coûts.

Et puis une fois le chantier lancé, une fonction de coordination, pour éviter la cacophonie des corps de métier et ce jusqu’au à la livraison du chantier.

Un métier stimulant mais stressant qui demande de la réactivité, de la curiosité, et du sens esthétique. Mais également un grand sens pratique et organisationnel ainsi qu’un caractère à la fois conciliant et capable de trancher

 

L’architecte : au cœur des enjeux du lien social


En basculant d’une architecture égocentrée à une architecture humaniste, voire morale, au service de la société, de son fonctionnement, de sa durabilité, ce sont des enjeux de fond, très profond, que le métier d’architecte doit rencontrer : ne plus construire " contre-nature ", ré-enchanter la ville, reconnecter les ruralités, et le tout pour bâtir des structures robustes capable de résister aux chocs tout en préservant le bonheur individuel et collectif.

à la jonction des sciences de la vie et des sciences de la ville, mêlant urbanisme, sociologie, psychologie, histoire et même citoyenneté, Architecte est un métier fascinant où l’on doit être à la fois et sans fausse note : compositeur et synthète.

 

Plus d’infos sur ce métier ou sur tant d’autres, connectez-vous du lundi au vendredi, de 9h à 12h, sur Miti : la plateforme d’orientation en ligne entièrement gratuite de la Wallonie et de Bruxelles, ou bien via vos Cités des Métiers préférées : Bruxelles, Charleroi, Liège et Namur.

 

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Le Home Designer, ce magicien de la maison

Week-end Première

Articles recommandés pour vous