C'est vous qui le dites

Être puni dans sa chambre, c’est un traumatisme ?

© Getty Images

11 oct. 2022 à 09:33Temps de lecture1 min
Par C'est vous qui le dites

L’Europe pourrait demander aux parents de ne plus punir les enfants en les envoyant dans leur chambre ou au coin. " File dans ta chambre ", une phrase que de nombreux enfants ont déjà entendue, mais qui pourrait bientôt appartenir au passé car le service parentalité du Conseil de l’Europe se penche sur le dossier selon le journal français Le Figaro. Ce ne serait pas interdit, mais déconseillé, car selon un éducateur de jeunes enfants, il s’agit d’une sanction psychique inouïe.

Être puni dans sa chambre, c’est un traumatisme ? C’est la question que l’on vous posait ce matin sur "c’est vous qui le dites".

 
Voici quelques moments forts de l’émission…
© Getty Images

"Mon fils de 6 ans m’a dit qu’il appellerait la police si je le disputais"

Isabelle, une auditrice de Liers, est intervenue à ce sujet sur notre antenne : "J’ai déjà été envoyée dans ma chambre et mise au coin, c’est une éducation normale qui apprend à respecter les règles et les adultes. Ce qui ne se fait plus aujourd’hui, puisqu’on interdit aux parents d’encadrer correctement les enfants. On est beaucoup trop souple, on n’ose plus éduquer ses enfants aujourd’hui. Les parents n’osent plus broncher, mon fils de 6 ans m’a dit qu’il appellerait la police si je le disputais."

© Getty Images

"Un endroit où il peut réfléchir"

Du côté de Liège, Philippe nous partage son avis : "Je pense qu’envoyer son enfant dans sa chambre est une solution adéquate. C’est un endroit où il s’isole et où il peut réfléchir. J’étais en couple avec une personne dont les enfants étaient turbulents. Un jour, j’en ai envoyé un dans sa chambre comme punition, mais je suis ensuite allé le voir pour discuter, lui demander s’il comprenait ce qu’il avait fait de mal et pourquoi il était là. C’est à ce moment que l’enfant réalise."

© Getty Images

"L’éducation a trop changé"

Le débat se termine à Mons avec Claire : "Ma fille est forte de caractère et quand je l’envoyais dans sa chambre, elle vidait ses tiroirs de rage. Quand elle descendait, elle était calmée. Face à des enfants forts de caractère, il faut agir. L’éducation a trop changé, il n’y a plus de respect pour personne."

Nous vous invitons à poursuivre le débat sur notre page Facebook "C’est vous qui le dites" et à revoir l’émission sur Auvio. Nous vous donnons rendez-vous du lundi au vendredi de 9h à 10h30 sur VivaCité et La Une pour trois nouveaux débats.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous