Jupiler Pro League

Etre rejoint sur le fil, "Ça fait partie des moments les plus difficiles en tant que coach" concède Kompany

Vincent Kompany

© VIRGINIE LEFOUR - BELGA

08 nov. 2020 à 20:33Temps de lecture1 min
Par Sylvain Rouquet

Anderlecht a laissé filer 2 points ce dimanche face à La Gantoise (1-1) dans le cadre de la 12e journée de Pro League. Du côté mauve, on pensait avoir la victoire en main. Difficile pour l’équipe anderlechtoise, alors qu’il était possible que les Mauves rejoignent la tête du championnat, de voir son adversaire revenir in extremis. "Ça fait partie des moments les plus difficiles en tant que coach" concède Vincent Kompany quand on lui demande quel sentiment il ressent après le match. "Dans ces moments où l’on est proche de son but et qu’on laisse s’échapper un résultat. Je crois que cela fait 10 points de perdus [dans les dernières minutes] maintenant, c’est énorme. Là ça fait mal mais cela a toujours été le point fort dans ma carrière : je vais me réveiller demain avec une situation claire dans ma tête pour avancer et améliorer l’équipe."

Quel dois justement être l’angle d’analyse du coach après un partage comme celui-ci ? Comment un entraîneur parle-t-il à son groupe, alors que la déception est présente ? "Il y a différentes manières d’approcher la chose" explique Vincent Kompany. "Il y a des jours où il faut être furieux, taper du poing. Il y a des jours, comme aujourd’hui, où il faut être positif, les motiver. J’ai été calme et objectif parce que finalement ils ont tout donné sur le terrain."

"L’équipe est jeune, je dois leur apprendre comment vivre ce genre de situation" enchaîne pour terminer l’ex-Diable rouge. "Il y a une nervosité qui s’installe en fin de partie. Elle n’est pas là en début de match, elle n’est pas là lors de nos bons moments dans le jeu. C’est à l’équipe d’apprendre à gérer. Je leur explique que le cœur doit battre plus lentement en fin de match quand la rencontre est tendue et serrée. Les esprits doivent être moins chauds."

Articles recommandés pour vous