RTBFPasser au contenu
Rechercher

Etudes de médecine: davantage d'absents à l'examen d'entrée néerlandophone en médecine

Etudes de médecine: davantage d'absents à l'examen d'entrée néerlandophone en médecine

Plus de 4.000 candidats médecins ont passé mardi le tout premier examen d'entrée électronique et décentralisé organisé par la communauté flamande. Toutefois, 18% des inscrits ne se sont pas présentés, une proportion bien supérieure à la normale d'environ 10% observée les autres années. De nombreux candidats provenant des Pays-Bas étaient absents, a indiqué le ministre flamand de l'Enseignement, Ben Weyts.

En temps normal, les examens d'entrée en médecine et dentisterie se déroulent chaque année début juillet au Heysel à Bruxelles. Mais, en raison de la pandémie de Covid-19, l'épreuve a cette année été organisée dans plus de 100 lieux dispersés à travers la Flandre et Bruxelles.

Décentralisé

Dans la toute grande majorité des cas, les examens se sont déroulés sans encombres. Quelques problèmes techniques, notamment de connexion internet ou d'électricité ont été constatés ça et là. Ceux-ci ont pu être résolus rapidement, sauf à Turnhout où la durée de l'examen a dû être prolongée d'une heure.

Au total, 4.071 étudiants ont participé à ce premier examen d'entrée digital et décentralisé. 18% des 4.933 inscrits ne se sont pas présentés, principalement des Néerlandais.

Mercredi, 1.163 candidats en dentisterie passeront leur examen, répartis en 23 lieux.

Côté francophone, la ministre Valérie Glatigny a décidé cette année de déplacer les dates des deux épreuves traditionnellement organisées début juillet et fin août. Cette année, celles-ci se tiendront respectivement ce vendredi 28 août et le 12 septembre. Covid oblige, il n'y aura pas non plus d'examen centralisé dans un gigantesque palais du Heysel comme de coutume, mais aussi différents examens organisés sur base décentralisée par les différentes universités de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Articles recommandés pour vous