Championnats Européens

Euro de VTT : Tom Pidcock sur le sentier du triplé

18 août 2022 à 15:00Temps de lecture2 min
Par AFP (édité par Pierre Lambert)

Le tout-terrain Tom Pidcock, vainqueur de l’Alpe d’Huez, se remet en selle à VTT vendredi aux Championnats d’Europe de Munich, une semaine avant les Mondiaux aux Gets. Le Britannique convoite un triplé inédit, le titre mondial dans trois disciplines.

Être couronné en cyclo-cross, en VTT et sur route, Mathieu van der Poel en rêvait, Tom Pidcock compte le réaliser en un an. "Je souhaite être champion du monde dans les trois disciplines et, oui, la même année", affichait avec sa confiance invariable le champion olympique de VTT cross-country à Tokyo dans un entretien à Velonews.

Avec le championnat du monde de cross-country dimanche 28 août puis celui sur route le 25 septembre, le mois de vérité point pour l’étoile montante d’Ineos, qui a sécurisé sa pépite de 23 ans avec un contrat de longue durée portant jusqu’à 2027.

Le cycliste de Leeds a déjà enfilé cet hiver un premier maillot arc-en-ciel. Certes le plus accessible : un sacre en cyclo-cross en janvier à Fayetteville (États-Unis) en l’absence de Wout van Aert, préservé en vue des classiques, et de Mathieu van der Poel en proie à des douleurs au dos

Habitué à jongler avec le bitume et les sentiers, il a remporté les deux manches de Coupe du monde de VTT auxquelles il a participé cette année, Albstadt et Nove Mesto en mai, après une campagne de classiques décevante.

Autant dire qu’il fait figure de favori vendredi (17h00) à Munich. Surtout en l’absence des meilleurs du monde, la légende suisse Nino Schurter, neuf fois champion du monde et champion olympique 2016, le Français Titouan Carod et le Roumain Vlad Dascalu.

À l’entraînement jeudi, Pidcock, en confiance, a même répété au passage de la ligne sa célébration fétiche, une roue arrière, comme à Albstadt, et bénéficie du soutien logistique de son équipe Ineos.

Seule question, à une semaine des Mondiaux aux Gets : sa récupération de son premier Tour de France, couronné d’un succès d’étape à l’arrivée mythique qu’est l’Alpe d’Huez.

Le Britannique n’a plus épinglé de dossard depuis l’arrivée finale à Paris, il y a un peu moins de quatre semaines.

Après un début de saison contrarié par des problèmes d’estomac, le petit gabarit (1,70 mètre) est monté en puissance à son retour sur route en juin, lors du Tour de Suisse, en préparation de la Grande boucle.

Ce qui laisse penser qu’il fera mieux que dans Milan-Sanremo (abandon), le Tour des Flandres (14e) ou Liège-Bastogne-Liège (103e).

Son inquiétude en décembre concernait le parcours. "Nous ne connaissons pas encore le tracé des Mondiaux sur route, il faudra voir."

Avec un circuit final à Wollongong de 17 km agrémenté d’une côte de 1,1 km (7,7% de pente moyenne) à escalader douze fois, Tom Pidcock n’aura pas cette excuse. Celle de la jeunesse, oui. À 23 ans, le lutin de Leeds a tout son temps pour réussir son pari.

Championnat du Monde de Cyclocross 2022 - Hommes

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous