Basket

EuroBasket : Tom Content, le seul supporter des Belgian Lions à Tbilissi

TOM CONTENT, LE SUPPORTER BELGE A AVOIR EFFECTUE LE DEPLACEMENT EN GEORGIE POUR SOUTENIR LES LIONS

© Tous droits réservés

Les Belgian Lions ont marqué les esprits à l’Euro de Basket, en remportant deux de leurs trois premiers matches, dont un succès face à la Géorgie, le pays hôte, et surtout un authentique exploit face à l’Espagne, championne du monde en titre. Une entrée en matière particulièrement réussie qu’a pu apprécier à sa juste valeur Tom Content, le seul et unique supporter belge à s’être déplacé à Tbilissi. Ce Hutois, âgé de 31 ans, n’a pas hésité à effectuer un périple pour rejoindre la capitale géorgienne : " En tant que supporter des Lions, j’ai pensé que c’était une bonne idée de venir les voir jouer à Tbilissi. Je suis venu seul, cela fait un peu irréductible, mais plutôt que de me dire pourquoi venir, je me suis dit pourquoi est-ce que je ne viendrais pas les soutenir ? L’équipe obtient régulièrement de bons résultats et parvient à chaque fois à se qualifier pour les championnats d’Europe depuis plus de 10 ans. Et donc, je suis venu en Géorgie pour cet Euro de Basket ".

Un long déplacement, de plus de 4000 km, qui n’a pas été simple à mettre sur pied : " Pour moi, passionné de basket depuis toujours, c’était clair depuis un an et demi, quand on a appris que la Belgique allait jouer à Tbilissi, qu’il fallait faire ce déplacement. Je ne vous cache pas que cela a été très compliqué. Manifestement, l’organisation n’était pas au top et surtout pas prête à accueillir un tel événement. Les tickets sont seulement sortis il y a 15 jours et donc je comprends dès lors que de nombreux supporters des Lions ont renoncé ou privilégié les matches en Allemagne ".

Pour Tom, la situation aurait pu aussi être inextricable mais le Liégeois, déterminé, a eu la chance de pouvoir compter sur un entourage familial bienveillant : " Les obstacles n’ont pas freiné mes ardeurs et j’ai eu l’opportunité de pouvoir venir. Il faut dire que j’ai aussi la chance d’avoir une épouse exceptionnelle, merci Florence, qui s’occupe de nos deux enfants dont une petite de cinq mois et qui m’a laissé partir seul, sans me juger, à Tbilissi et je l'en remercie ".


Jusqu'à présent, le valeureux supporter des Belgian Lions ne regrette pas ce déplacement dans la capitale géorgienne. Que du contraire, ses impressions sont plus que positives : " Elles sont doublement positives. Sur le plan sportif, j’ai déjà vibré à deux reprises. Lors du premier match face à la Géorgie et cette victoire, après prolongation, grâce à ce panier à 3 points de Jonathan Tabu à quelques secondes de la fin. Un grand moment. Et puis, que dire du succès historique, décroché face à la grande équipe d’Espagne. C’est fabuleux et cela nous donne de belles perspectives pour la suite. L’autre motif de satisfaction, c’est la ville de Tbilissi. Hyper accueillante et très moderne dans le centre, sans oublier la vieille ville, plus touristique. Vraiment, c’est un immense plaisir d’être ici ".

Avec son drapeau aux couleurs de la Belgique et son maillot des Lions, floqué du numéro 13 de Pierre-Antoine Gillet (Hutois lui aussi), Tom Content ne passe pas inaperçu à Tbilissi. Ce fût surtout le cas lors du premier match face à la Géorgie, dans une salle remplie de supporters locaux… " J’avoue que le début de match s’est hyper bien déroulé mais on m’a un peu regardé de travers dans le troisième quart-temps quand la Belgique a pris le large. Finalement, cela s’est joué dans la prolongation et après le match tout s’est bien passé. J’ai même eu droit à des accolades et j’ai fait des selfies avec les supporters géorgiens qui sont vraiment très sympas. C’était vraiment un grand moment de basket et c’est comme ça à chaque match malgré la tension qui peut parfois régner en tribunes ". Pas facile toutefois de se faire entendre, quand on est seul, dans cette Arena de Tbilissi,  même si Tom prend son rôle d'ambassadeur très à cœur durant cet Euro : " J’avoue que c’était pratiquement mission impossible lors du premier match où il y avait plus de 10.000 Géorgiens même si j’ai tout donné pour me faire entendre. Heureusement, c'est un peu plus facile dans les autres matches en journée. Maintenant, l’idée est surtout de montre nos couleurs et quand les Lions jettent un regard en tribunes, ils peuvent voir un drapeau noir jaune rouge. J'espère que cela leur met un peu de baume au cœur et leur apporte encore un peu plus de motivation à se battre sur le parquet de l'Arena de Tbilissi ".

 

 

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous