Regions Flandre

Euronav défend son plan de fusion, après l'opposition de son actionnaire principal

© Belgaimage

08 avr. 2022 à 15:36Temps de lecture2 min
Par RTBF INFO avec Belga

L'entreprise maritime de pétroliers basée à Anvers Euronav a défendu vendredi sa décision de s'associer avec la société œuvrant dans le même secteur Frontline après le rejet de ce choix exprimé plus tôt dans la journée par son actionnaire principal, la Compagnie Maritime Belge (CMB). Pour Euronav, cette stratégie est celle qui créera le plus de valeur en termes de commerce et de durabilité, en maximisant la prestation de services et en réalisant des synergies.

La CMB, aux mains de la famille anversoise Saverys, a critiqué vendredi le projet de fusion, disant préférer une stratégie d'écologisation. "La CMB remet en question la stratégie actuelle d'Euronav, qui se concentre uniquement sur le transport de pétrole brut dans un monde qui a besoin d'une réduction rapide des gaz à effet de serre", a-t-elle expliqué dans un communiqué de presse.

Les autres actionnaires favorables

Selon Euronav, le projet a cependant été bien accueilli par le marché et ses autres actionnaires. "Notre conseil de surveillance a soigneusement examiné toutes les options disponibles dans l'intérêt de tous les actionnaires, et non d'un en particulier, et a approuvé à l'unanimité le rapprochement", se défend-elle.

"Euronav accueille favorablement toute discussion liée à la décarbonation du secteur du transport maritime et a joué un rôle de premier plan de ce processus. Nous avons élaboré soigneusement une stratégie de décarbonation, dont les bases ont été posées il y a des années", ajoute l'entreprise.

La société basée à Anvers se targue notamment d'être une des fondatrices des Poseidon Principles, des principes qui doivent guider le financement bancaire de l'industrie mondiale du transport maritime. "Nous sommes en bonne voie pour réduire nos émissions de CO2 de 40% d'ici 2030", se vante-t-elle. En outre, Euronav prétend être la seule société pétrolière cotée en Bourse disposant d'un comité de durabilité, composé de membres de son conseil de direction et de son conseil de surveillance.

Le rapprochement proposé avec Frontline sera opéré de manière rentable et durable

Euronav informera toutes les parties prenantes le 5 mai prochain sur sa stratégie de durabilité, comprenant des objectifs de décarbonation.

"Concrètement, l'économie mondiale aura encore besoin pendant de nombreuses années de pétrole brut pour mener à bien la transition énergétique. Le rapprochement proposé avec Frontline sera opéré de manière rentable et durable", assure encore l'entreprise.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous