Icône représentant un article video.

Vuelta - Cyclisme

Evenepoel après la 17e étape : "Ce n’était pas facile de répondre aux attaques de Mas"

Evenepoel après la 17e étape : "Ce n'était pas une étape tranquille, Mas a encore de très bonnes jambes"

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

07 sept. 2022 à 16:10 - mise à jour 07 sept. 2022 à 16:10Temps de lecture3 min
Par Giovanni Zidda avec Kevin Paepen

Remco Evenepoel s'est très bien défendu sur la 17e étape de la Vuelta qui arrivait au Monastère de Tentudia. L'as du cyclisme belge a résisté à l'offensive d'Enric Mas dans la dernière ascension après une première partie d'étape qui a semblé plutôt calme.

"Cela n'a pas du tout été tranquille", a précisé immédiatement Remco Evenepoel au terme de l'étape au micro de Kevin Paepen. "Il y avait du vent de côté toute la journée. Mais j'avais le maillot rouge et j'étais bien placé devant. Je pense qu'au milieu du peloton et derrière, ce n'était pas très chouette. Remi Cavagna a encore fait un boulot incroyable aujourd'hui et les autres équipiers m'ont bien placé pour la dernière bosse."

Une dernière ascension où le leader de la Vuelta a dû se frotter à son nouveau dauphin, l'Espagnol Enric Mas, passé à la 2e place du général après l'abandon de Primoz Roglic.

"Mas allait bien vite", a reconnu Evenepoel. "Ce n'était pas facile de répondre à ses attaques. Ça veut dire qu'il a encore les jambes. J'étais un peu surpris qu'on ne soit que deux après sa première attaque. A l'arrivée, on a aussi vu que c'était le seul qui pouvait me suivre quand j'ai accéléré. La Vuelta est loin d'être finie."

En plus de ses 2:01 d'avance accumulées tout au long de cette Vuelta, Evenepoel peut compter sur un autre avantage sur son adversaire : Les deux hommes ont été équipiers chez Quick-Step en 2019 lors de la première année pro d'Evenepoel.

"On le connaît bien et on sait comment il va courir. Il a un grand moteur, il est assez léger. Ce n'est peut-être pas ses pourcentages préférés qui arrivent maintenant mais il grimpe bien et a encore une belle accélération dans les jambes", a réagi Evenepoel qui se prépare déjà à l'étape de jeudi où il s'attend à ce que "les jambes parlent"

17e étape : Aracena > Monasterio de Tentudia : Victoire de Rigoberto Uran

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Mas, Ayuso, Rodriguez, le trio espagnol qui rêve de détrôner Evenepoel

Vuelta - Cyclisme

Articles recommandés pour vous