Vuelta - Cyclisme

Evenepoel : "Sans mesures contre le Covid, la Vuelta pourrait se terminer dimanche"

© © Tous droits réservés

Remco Evenepoel s'est emporté mercredi matin contre le manque de mesures prises par l'organisation du Tour d'Espagne pour protéger les coureurs. Sa position n'a pas changé après l'arrivée de la 11e étape. "Si cela continue, la Vuelta pourrait déjà se terminer dimanche" a déclaré le Belge.

"Quand j'ai appris pour Yates et Sivakov, j'ai été surpris", a déclaré le maillot rouge à VTM News avant le départ. "Ils ont fait un bon contre-la-montre et ce sont des hommes forts. La zone d'arrivée de mardi était un cauchemar. Il y avait beaucoup de monde et personne ne portait de masque. Je pense qu'il faudrait réclamer à l'organisation de prendre plus de précautions."

"Il devrait y avoir plus de mesures pour fermer la Vuelta au public" a réclamé le coureur de la Quick-Step Alpha Vinyl. "Je pense que la seule option est de fermer les 5 derniers kilomètres de chaque étape avec des barrières, afin que personne ne puisse passer."

Dans l'après-midi, l'organisation a pris la décision d'interdire aux journalistes l'accès aux bus ainsi que les interviews directes à l'arrivée. Désormais, les interviews doivent se faire en zone mixte. Mais mercredi soir, des spectateurs sans masque ont pu s'introduire dans cette zone mixte et ont pris des selfies avec les coureurs. De plus, la zone d'arrivée s'est avérée ne pas être fermée et le public a pu marcher entre les coureurs. "Cela m'attriste", a déclaré Evenepoel après la course lors d'une conversation avec des journalistes. "Si on veut que cette Vuelta se poursuive pendant trois semaines en toute sérénité, certaines choses doivent changer, sinon tout risque d'être terminé d'ici dimanche."

Sur le même sujet

Evenepoel perd beaucoup de temps mais reste en rouge, Carapaz de nouveau vainqueur

Vuelta - Cyclisme

Vuelta : Juan Ayuso, positif au coronavirus, sera néanmoins au départ de la 13e étape

Vuelta - Cyclisme

Articles recommandés pour vous