RTBFPasser au contenu
Rechercher

Sports d'hiver

Evy Poppe, la princesse belge du slopestyle qui rêve des JO de Pékin

01 juin 2021 à 07:20 - mise à jour 01 juin 2021 à 10:17Temps de lecture2 min
Par Martin Weynants et Bastien Delbart
Loading...

A 17 ans, Evy Poppe incarne l’avenir du snowboard belge et mondial. Elle a déjà remporté les Jeux olympiques de la jeunesse et les mondiaux juniors. Elle a lancé sa première saison chez les grandes avec le stage du COIB à Rio Maior au Portugal.

Evy est spécialiste du slopestyle. "On descend une colline avec toutes sortes de sauts et de rails qui sont sur le tracé. Cela prend une minute pour effectuer le parcours".

Avant de retrouver la neige, elle travaille donc son physique. L’une de ses forces.
"Une de mes qualités est d’avoir des jambes solides. C’est très utile pour amorcer les sauts et pour plaquer les réceptions. J’ai des bons tricks mais pour vraiment faire partie des meilleures j’ai encore besoin de nouvelles figures. Mais je suis encore très jeune. Je trouve le front flip, très chouette. Tourner vers l’avant. Je l’ai appris à Stubach cette saison. Et depuis je l’ai fait un peu partout. C’est un trick super chouette à faire".

La neige elle a pris l’habitude d’accumuler les kilomètres pour satisfaire son amour de la glisse. "Nous sommes souvent à l’étranger, environ la moitié de l’année. Mais nous avons aussi en Belgique et aux Pays-Bas des pistes indoor. J’habite à dix minutes de l’une d’elles. Je peux donc y aller quand je veux. Tout au long de l’année nous pouvons donc être sur la neige."

L’adolescente a beau se décrire comme quelqu’un de calme, elle sait ce qu’elle veut. Et depuis toute petite. Le snowboard a rapidement été une évidence. "J’ai commencé par le ski en Autriche. Mais mes parents faisaient eux déjà du snowboard. J’ai rapidement trouvé que le ski n’était plus aussi amusant parce que je voyais tout le temps mes parents faire du snowboard. J’ai aussi voulu commencer à en faire. C’est comme ça que je me suis dirigé vers le snowboard. Depuis mes trois ans, je n’ai plus skié."

Son titre mondial lui a ouvert les portes de la Coupe du monde, ce qui devrait lui permettre de se rapprocher de son rêve olympique. "Je suis juste en dehors de la liste des qualifiées. Le Top 30 peut aller aux Jeux chez les dames. Et je suis juste en dehors. La saison prochaine, j’ai encore quelques Coupes du Monde où je devrai faire de mon mieux pour marquer des points. J’espère que je pourrai le faire. Participer aux Jeux, c’est un rêve pour tous les snowboarders. Si j’arrive à me qualifier, je me dirai " waouh, j’y suis ". J’essayerai de profiter au maximum et de tout donner."

Articles recommandés pour vous