RTBFPasser au contenu
Rechercher

Belgique

Extrême droite, antivax, complotistes : ils étaient bien présents à la manifestation en réaction aux mesures sanitaires

25 janv. 2022 à 22:48Temps de lecture3 min
Par Marianne Klaric, avec A. Lo.

Ce dimanche 23 janvier, pas moins de 50.000 personnes, originaires de plusieurs pays européens, sont venues marcher pour une manifestation demandant une remise en questions des mesures sanitaires. Parmi eux, de simples citoyens, mais aussi des profils plus engagés : des représentants de l'extrême droite, des personnalités aux positions antivax radicales.

Présence notoire de l'extrême droite

Le groupe d'extrême droite Feniks était présent. "C'est groupe qui fait partie des organisateurs des précédentes marches dites pour la liberté, analyse Manu Abramowicz, spécialiste de l'extrême droite. C’est une organisation clairement d’extrême droite issue, mais donc liée à Schield en Vrienden, groupe néonazi comme l’avait révélé à l’époque une enquête de la télévision publique flamande."

Europeans United, le mouvement organisateur de la manifestation, d'hier affirme n'avoir aucun lien avec l'extrême droite. Mais dans le cortège, il y avait bien des groupuscules d'extrême droite, comme le groupe Nation. "Ici, effectivement, on voit la présidente, le secrétaire général de Nation... C’est un mouvement groupusculaire aujourd’hui mais qui avait le souhait de remplacer le Front National en Wallonie, ils n’ont pas réussi. Mais ils sont assez actifs, très peu nombreux mais assez actifs, et présents à quasi chaque manifestation. Et on les voit ici, bon, leur signe de reconnaissance, le trident, qui est un signe d’extrême droite. Et le slogan STOP au génocide des Gaulois, donc ils estiment que la Covid est organisée pour planifier le génocide des Gaulois, les Gaulois ici, dans leur langage, c’est la race blanche, ce sont les blancs européens." confirme Manu Abramowicz.

Parmi les manifestants également, des hommes aux allures de casseurs. "Là, c'est un responsable néonazi qui ne sait pas qu’il est filmé à ce moment-là, mais qui va sans doute être par la suite totalement masqué. Et qui avait déjà été repéré, au mois de mai 2021 à la Boum 3".

Le Vlaams Belang, Civitas,...

Sur les réseaux sociaux, chacun poste les images de sa participation. Comme Filip Dewinter, du Vlaams Belang, ou comme le groupuscule Civitas Belgique, qui milite pour une Europe blanche et chrétienne. "Parmi les organisateurs, présents notamment dans la zone réservée aux organisateurs au Cinquantenaire, devant le podium, on retrouve ce personnage qui est Alain Escada, le président de Civitas, qui est un groupuscule d’extrême droite catholique traditionnaliste, avec les pancartes ici. Alors leur tactique c’est de mettre, ils sont peu nombreux, mais c’est d’être partout présents dans la manifestation avec ces pancartes pour faire croire que c’est une organisation massive."

Invités en marge de la marge de la manifestation, plusieurs représentants de groupes antivax. Comme la généticienne française Alexandra Henrion Claude, qui prétend que le vaccin modifie nos gènes ...

Antivax et complotistes

Invité aussi le médecin français Christian Perronne, qui multiplie les contre-vérités sur le Covid selon plusieurs enquêtes approfondies. Il pose hier avec des nationalistes flamands.

Une citoyenne engagée contre la sphère complotiste, qui préfère rester anonyme, collecte soigneusement leurs publications sur les réseaux sociaux.  Elle a reçu des menaces. "Eux, en fait, ils estiment que dès que vous n'êtes pas avec eux, forcément vous êtes contre eux. Et donc à ce moment-là ils vont vous traiter de collabos, ils vont vous dire que vous êtes subsidiés, ils vont vous dire que vous êtes payés par le gouvernement, que vous êtes payés par l’Etat. Des fois on peut lire des menaces, ça a été jusqu’à des menaces de mort"

Régulièrement visés par les complotistes, comme sur ces banderoles, les autorités sanitaires, les politiques et les médias. Il n'y a aucun doute, il y avait dans cette manifestation des spécialistes de la désinformation et plusieurs groupes d'extrême droite, comme ce groupe radical roumain. Les citoyens présents dans la marche le savaient-ils ?

Articles recommandés pour vous