RTBFPasser au contenu
Rechercher

Moteurs Formule 1

F1 – Calendrier 2023 : Belgique et France menacés, Vettel fait son choix « Spa est incroyable, le Castellet pas très passionnant »

Ce n’est plus vraiment un secret, les tickets sont devenus très chers pour se faire une place dans le calendrier 2023 du championnat du monde de Formule 1. L’entrée en lice de Las Vegas, du Qatar, le retour de la Chine et un probable GP en Afrique du Sud, autant de choses qui font que les espoirs s’amenuisent pour certaines courses en fin de contrat comme Monaco, la France ou encore la Belgique. Si on voit mal l’épreuve monégasque, la plus glamour de l’année, disparaître du calendrier, les deux rendez-vous du Castellet et de Spa Francorchamps sont en grand danger. Et quand les pilotes doivent choisir entre l’escale française ou belge, la balance penchent rapidement côté noir-jaune-rouge comme pour Sebastian Vettel.

"Je dirais Spa, parce que la piste est incroyable et ce serait vraiment dommage de la perdre. Pour être honnête, le Castellet n’est pas très passionnant, je ne pense pas que beaucoup de pilotes soient de grands fans, du moins derrière la caméra. Mais peut-être que le GP de France pourrait se dérouler sur une autre piste. Il y a d’autres tracés intéressants. Magny-cours est mieux ou alors des circuits plus anciens comme Dijon."

Pas d’hésitation non plus du côté de Lando Norris au moment de choisir entre la France et la Belgique. "Oh Spa ! Facile. Ma mère vient de Belgique. Je suis à 50% flamand. C’est autant une course à domicile pour moi que Silverstone d’une certaine manière. J’ai personnellement beaucoup plus de liens avec la Belgique où j’ai passé beaucoup de moments durant mon enfance. Et puis surtout j’aime la piste."

En ne prenant en compte que le côté attractif et historique du circuit, le choix de Charles Leclerc est lui aussi assez rapide : "Pour le caractère du tracé j’opterais pour Francorchamps. Je préfère le circuit". Mais le choix est plus complexe pour le Monégasque, car le côté émotionnel entre en jeu : "Au Castellet, j’ai des connaissances. J’ai commencé le karting à une heure d’ici."

Délicat aussi forcément pour Pierre Gasly de se prononcer en tant que pilote bleu-blanc-rouge.
"Je suis partial. Vous demandez à un pilote français ce qu’il veut entre son propre Grand Prix ou le Grand Prix de Belgique. J’aime la France, je veux courir dans mon pays devant mes fans et mes supporters et je soutiendrai toujours ce Grand Prix avant tout autre. Mais d’un autre côté, Spa est probablement mon circuit préféré du calendrier. J’ai grandi en regardant les courses de F1 là-bas, c’est un si beau circuit, un endroit formidable pour la course. Ce serait une perte pour les pilotes et pour la Formule 1."

Articles recommandés pour vous