Moteurs Formule 1

F1 : Coups de pression, déclarations, tests de jeunes pilotes,… à quoi joue McLaren avec Ricciardo

© AFP or licensors

22 juil. 2022 à 07:00Temps de lecture3 min
Par Thibaut Rinchon

L’aventure de Daniel Ricciardo chez McLaren n’est pas vraiment une réussite, c’est le moins que l’on puisse écrire. Malgré une victoire l’an passé à Monza, il est largement dominé par son équipier Lando Norris depuis son arrivée au sein de l’écurie début 2021. L’avenir du souriant Daniel semble s’assombrir au sein de la structure de Woking, d’autant que depuis plusieurs semaines, le directeur de l’écurie, Zak Brown, ne cache pas sa déception face aux prestations de l'Australien. Ajoutez à cela une équipe McLaren qui met en avant ses jeunes pilotes actifs en IndyCar et vous obtenez une pression intense sur les épaules de Daniel Ricciardo. Une chose est sûre, le team britannique ne pourrait pas mieux s’y prendre pour déstabiliser son pilote en quête de confiance.

"Il y a eu beaucoup de rumeurs au sujet de mon avenir en Formule 1, mais je suis engagé avec McLaren jusqu’à la fin de l’année prochaine et je ne m’éloignerai pas de ce sport ". Voilà ce qu’a déclaré Daniel Ricciardo sur ses réseaux sociaux pour balayer les bruits de paddock annonçant la fin de son aventure F1. Seulement, malgré un contrat jusqu’à fin 2023, au mois de mai, Zak Brown évoquait "des mécanismes avec lesquels Ricciardo et l’équipe sont engagés les uns envers les autres et des mécanismes avec lesquels ils ne le sont pas ".

Le contrat de l’Australien ne semble donc pas aussi bétonné que cela. Par ailleurs, n’oublions pas que la marque possède également une structure en IndyCar, alors pourquoi pas proposer à Ricciardo une porte de sortie vers le championnat de monoplace américain ou même vers le Formule E où McLaren s’alignera la saison prochaine. Ce ne sont que des spéculations, mais voilà des données à prendre en compte dans l’équation même si on ignore le contenu des clauses évoquées par Zak Brown.

 

O’Ward, Herta, Palou, les jeunes frappent à la porte

Ce qui a cependant dépassé le stade de la théorie c’est l’intérêt que porte justement la structure de Woking à plusieurs jeunes pilotes du championnat nord-américain : Patricio O’Ward, pilote McLaren en IndyCar, et Colton Herta, Andretti Autosport en IndyCar et à présent pilote de développement McLaren en F1. Le Mexicain et l’Américain ont d’ailleurs tous deux bénéficié de séances d’essais avec le team de Zak Brown : O’Ward à Abou Dhabi en fin de saison dernière et Herta à Portimao, il y a dix jours, où il a effectué 162 tours au volant de la monoplace 2021.
Et même si cela ne veut rien dire pour la saison prochaine, Herta (qui a impressionné les dirigeants de l'équipe) pourrait se positionner pour 2024. En plus de cela, il bénéficierait de l'avantage de la nationalité, car ce n’est un secret pour personne, la F1 espère le retour d’un pilote américain.

Ajoutons aussi à tout cela Alex Palou, (champion IndyCar 2021) qui vient de rejoindre le giron McLaren Racing sans que la structure ne précise la catégorie dans laquelle l’Espagnol de 25 ans allait évoluer.

Bref le vivier de pilotes McLaren attend sa chance et tout cela n’est pas idéal pour mettre en confiance un Daniel Ricciardo qui a bien besoin d’engranger des résultats. En effet, depuis son arrivée en début de saison dernière, les chiffres ne parlent pas vraiment en faveur de l’Australien qui n’est entré "que" 16 fois dans les points en 33 courses pendant que son équipier Lando Norris a intégré les points à… 28 reprises. L’an dernier et dans cette première moitié de saison, le Britannique est également monté à cinq reprises sur le podium. Mais Ricciardo ne compte pas laisser son aventure F1 s’arrêter là. C’est le message qu’il voulait faire passer en arrivant face aux médias ce jeudi au GP de France. "Il y a un sentiment d’inachevé pour le moment, j’ai encore des belles choses à accomplir avec McLaren. Avec le temps et l’expérience j’ai appris à transformer la frustration en énergie et ces moments difficiles que je traverse me rappellent à quel point j’ai envie de me battre pour rester en F1."

Ricciardo, arrivé en grande pompe chez McLaren pour endosser le costume de leader et incarner le renouveau de l’équipe, peine à retrouver son niveau et traverse sans doute la période la plus décisive de sa carrière.

Loading...

Articles recommandés pour vous