Jeux vidéo

F1 eSports Pro Series : Boroumand remporte la bataille des Ardennes.

Pro Championship Live Show 5

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Débutée hier au Red Bull Ring, la deuxième salve de courses du championnat s’est installée dans nos Ardennes belges ce jeudi. Le soleil était au rendez-vous d’un Grand Prix de Belgique redouté et abordé comme une épreuve d’endurance et de patience pour les pilotes qualifiés dans le noyau dur du peloton.

Plus tôt dans la journée, s’est déroulée la séance qualificative.

Au terme des trois phases habituelles, c’est Frederik Rasmussen qui s’impose comme la référence. Double vainqueur en date de la course, il était logique de le placer au rang de favori sur l’un de ses tracés fétiches.

Seize millièmes derrière, nous retrouvons une Mclaren. Blakeley, me direz-vous ? Et non, c’est bien l’Iranien Bari Boroumand qui place sa machine orange en première ligne. Josh Idowu enchaîne des qualifications impressionnantes avec une nouvelle deuxième ligne, il est troisième.Il est rejoint par Thomas Ronhaar sur une Haas qui réalise sa plus mauvaise performance de l’année.

Le Français Nicolas Longuet se place en outsider sur l’Alfa Roméo revancharde après une stratégie loupée en Autriche, qui l’aura vu dégringoler au classement dans le dernier tour. La monoplace du leader du championnat s’élancera septième, Lukas Blakekey ayant trop souvent flirté avec les limites de la piste.

Déception, encore une, à mettre au titre de Jarno Opmeer.

Le double champion du monde en titre poursuit sa série noire en qualifications, ne cessant de mettre en avant les lacunes du matériel Fanatec dont il dispose.

Suivez les F1 eSports Series tout au long de la saison sur Auvio et Tipik !
Suivez les F1 eSports Series tout au long de la saison sur Auvio et Tipik ! © Tous droits réservés

La course débute avec l’évident stress que représente la ruée vers l’épingle de la source.

Miracle, aucune des monoplaces n'est endommagée alors que la meute emmenée par Rasmussen s’attaque au mythique Raidillon.

Derrière, Blakeley réussit un envol parfait se hissant au quatrième rang, bien aidé par ses gommes medium.

C’est ce dernier qui ouvrira le bal des arrêts aux stands dès le huitième tour de l’épreuve.

Choix stratégique qu’il paiera en fin d’épreuve. Aux avant-postes Rasmussen et Borumand s’observent et se tiennent à bonne distance une grande partie du second relais.
Jusqu’au dernier tour, Rasmussen nous aura laissé croire qu’il pouvait, allait même, s’emparer de la tête de l’épreuve.

Tout d’abord au freinage des combes où le DRS n’a pas suffi à créer la différence de vitesse de pointe et au tout dernier freinage, dans la chicane bus-stop.

Mano-à-mano qui finira par sourire à l’Iranien qui une fois la ligne d’arrivée se laisse déborder par ses émotions et la joie de devenir le onzième vainqueur de l’histoire de la compétition.

Derrière, on notera la superbe remontée d’Opmeer, un overcut qui lui offre la sixième place. David Tonizza consolera Scuderia Ferrari avec deux petits points. Fabrizio Donoso étant totalement passé à travers son meeting.

Bari Boroumand, Lucas Blakeley et Wilson Hughes. L’équipe McLaren Sahdow semble confiante mais reste sur ses gardes pour ce deuxième event.
Bari Boroumand, Lucas Blakeley et Wilson Hughes. L’équipe McLaren Sahdow semble confiante mais reste sur ses gardes pour ce deuxième event. © McLaren

Carton plein pour Mclaren Shadow qui réalise la toute-bonne opération face à Alpha Tauri (qui place Idowu sur le podium et Job dans le top 5).

Difficile retour à la réalité pour le néerlandais Thomas Ronhaar resté coincé derrière Longuet une bonne partie de la soirée, il finira septième.

Une épreuve où la stratégie aura joué un rôle crucial, certains ont subi leur mauvaise qualification jusqu’aux derniers instants de compétition.

Ce vendredi, c’est à quelques mètres de la mer du Nord que les pilotes devront s’expliquer. Zandvoort et son banking seront là pour nous assurer un Grand Prix où se placer sur la grille sera la clé du succès. Quel pilote décrochera le pôle et la victoire ? Réponse ce soir dès 20h30 sur Auvio.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous