Jeux vidéo

F1 eSports Series 2022 : Extinction des feux ce mercredi

Le championnat esport officiel de la Formule 1 retrouve une organisation qui a assuré son succès ces six dernières années.
Non, sans répondre à plusieurs attentes de la communauté, on peut s'attendre à un spectacle haut en couleurs.

Le lancement de cette nouvelle campagne débute ce mercredi soir sur les antennes de la RTBF
Nous vous proposons donc de planter le décor de ce qui s'annonce être une des saisons les plus disputées depuis la création de la discipline.

Ils seront trente joueurs répartis dans les dix écuries officielles ayant pour but de devenir champion à l'issue des douze épreuves que comptera le calendrier.

Ce dernier comptera des évolutions majeures comme le retour des pistes de Suzuka (Japon) et Yas Marina (Abou Dhabi) abandonnées depuis plusieurs éditions.

Avec Shakir (Bahrein) en manche inaugurale traditionnelle, suivie de l'inédit tracé d'Imola (Emilie-Romagne) et de la mythique piste de Silverstone (Grande-Bretagne), les terrains de jeux de cette semaine promettent un grand spectacle.

Calendrier de la saison
Calendrier de la saison © F1 Esports

Voici un tour d'horizon des différents line-up affichés par les teams, c'est une claire opposition entre les ténors de la discipline et les rookies.

Jarno Opmeer, reste fidèle à Mercedes pour défendre sa couronne obtenue en 2021, le néerlandais sera épaulé par Jake Benham.
Seule l'équipe Red Bull conserve ses trois pilotes dont Frederik Rasmussen et Marcel Kiefer en poste après une dernière campagne en date très solide composée d'une série de six podiums consécutifs.

Un autre Néerlandais sera à surveiller chez Haas, Thomas Ronhaar qui a montré de belles performances lors des tests de pré-saison sera à surveiller dans le peloton. Il sera l'un des sept rookies à faire leurs grands débuts dans la discipline ce mercredi.
Brendon Leigh (UK), Fabrizio Donoso (Chili) et David Tonizza (Italie) forment au sein de la Scuderia Ferrari le trio le plus expérimenté de la grille avec plus de cent départs au compteur des deux champions du monde.

Lukas Blakeley, l'écossais découvert chez Racing Point il y a plusieurs saisons défendra les couleurs de Mclaren Shadow avec une détermination à confirmer ses performances prometteuses des dernières courses.
il faudra une nouvelle fois nous passer de pilote belge parmi les heureux élus. Nombreux sont les joueurs belges rapides et réguliers dans la discipline. Gardons l'espoir de voir un de nos compatriotes aligné dans un futur proche.

© Tous droits réservés

Les nouveautés de cette année résident dans quelques détails pour les joueurs et les spectateurs.
Il sera désormais proposé de suivre la qualification en direct lors des diffusions ainsi que des épreuves d'une distance équivalente à 25 % des courses disputées par les protagonistes du championnat officiel.
L'ensemble des e-sportifs auront à leur disposition un matériel identique et des monoplaces aux performances similaires afin de garantir une équité parfaite.
Les conditions de piste peuvent évoluer concernant la météo et il leur sera demandé de gérer l'ensemble des paramètres qui composent un Grand Prix.
Usure des pneus, de l'ERS (système de récupération d'énergie), des freins, de la consommation de carburant... 

Autant de composants stratégiques qui laisseront place aux bagarres en piste et dans la voie des stands.

L'an dernier Lukas Blakeley, David Tonizza et Frederik Rasmussen avaient goûté aux joies de la victoire lors de la soirée d'ouverture. 

Qui aura le droit à ce privilège cette année ? Pour le savoir suivez ce soir la première des douze manches de cette saison en direct sur Auvio dès 20h30 et en différé sur Tipik.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous