Moteurs Formule 1

F1 essais de Bahreïn : quelles différences avec ceux de Barcelone ?

10 mars 2022 à 14:23Temps de lecture1 min
Par Thibaut Rinchon avec Gaëtan Vigneron

Avant le début de cette saison 2022, les dix équipes du paddock bénéficient de deux fois trois jours d’essais pour tester et mettre au point leurs nouvelles monoplaces et les éventuels nouveaux concepts dénichés au vu du grand changement de règlement opéré cette année. La première partie des tests se déroulait à Barcelone fin février, la deuxième ce jeudi, vendredi et samedi sur la piste de Bahreïn où se tiendra le premier grand prix de l’année dans une semaine. Notre envoyé spécial sur place nous explique la différence entre ces deux sessions d’essais capitales pour les écuries.

Barcelone : découverte des monoplaces et détection des premiers soucis

Les F1 2022 proposent un tout nouveau concept aérodynamique. Les premiers tours de roues de Barcelone ont donc permis aux équipes d’analyser la corrélation entre les données engrangées lors des différentes simulations à l’usine et la réalité de la piste. C’était aussi l’occasion d’accumuler des kilomètres pour se tester niveau fiabilité, mais également d’engranger de précieuses informations pour résoudre les premiers problèmes apparus comme le phénomène de rebond des voitures en ligne droite.

Loading...

Bahreïn : des voitures qui ont déjà évolué

Sur la piste de Sahkir, les observateurs ont donc l’occasion d’apercevoir des voitures sur lesquelles les équipes ont déjà apporté des modifications. Des changements parfois considérables. C’est le cas des pontons de la Mercedes qui font déjà jaser. Le dernier galop d’essais de Bahreïn permet également d’établir un premier semblant de hiérarchie puisque les équipes commencent doucement à chercher la performance après avoir rectifié les maladies de jeunesse de ces nouvelles F1.

Articles recommandés pour vous