Moteurs Formule 1

F1 : la FIA instaure des changements après les incidents de course à Suzuka

La FIA va modifier ses règles après le fiasco de Suzuka.

© Tous droits réservés

22 oct. 2022 à 06:30Temps de lecture2 min
Par AFP (édité par Jérôme Jordens)

Deux semaines après le GP de F1 du Japon marqué par plusieurs incidents dus à la pluie, la Fédération internationale de l’automobile (FIA) va changer certaines règles de sécurité et songe aussi à réviser le système d’attribution de points en cas de course suspendue.

"Un certain nombre de recommandations procédurales seront mises en œuvre, compte tenu des conclusions d’un examen approfondi par la FIA des incidents survenus lors du Grand Prix disputé sur le circuit de Suzuka", a annoncé vendredi l’instance dirigeante de la F1, pressée de prendre des mesures par les pilotes dans une lettre qui lui a été adressée.

En cause, l’incident survenu au 2e tour de la course japonaise, après une sortie en aquaplaning de Carlos Sainz Jr (Ferrari), quand Pierre Gasly (AlphaTauri) a eu la surprise de voir sur la piste un camion-grue de dépannage signalé par son feu clignotant, alors que la pluie rendait déjà la situation particulièrement délicate pour les pilotes.

La présence de ce véhicule a ravivé le souvenir de l’accident fatal au Français Jules Bianchi sur ce même circuit de Suzuka en 2014.

Après revisionnage de la course, le comité d’examen de la FIA a conclu que toutes les procédures de course avaient été suivies, mais a néanmoins convenu que "dans de telles conditions, un véhicule de dépannage ne devrait pas être déployé, à moins que toutes les voitures soient alignées derrière la voiture de sécurité".

Or le camion de dépannage a été envoyé sur la piste "sans que l’AlphaTauri de Pierre Gasly dans la voie des stands ait été immédiatement détectée", a expliqué le comité d’examen, reconnaissant qu'"il aurait été prudent de retarder le déploiement des véhicules de récupération sur la piste".

Conséquence, la FIA a décidé d’écarter un de ses deux directeurs de course, le Portugais Eduardo Freitas, pour le reste de la saison. L’Allemand Niels Wittich assurera seul cette fonction lors des quatre dernières courses de la saison.

Communication et surveillance accrues

Parmi les premières mesures instaurées dès le GP des Etats-Unis, programmé dimanche à Austin (Texas) sous un grand soleil, la FIA prévoit de prévenir les écuries "via son système officiel de messagerie et son système d’interphone, qu’un véhicule de dépannage est en piste, avec l’obligation pour les équipes d’en informer leurs pilotes".

La direction de course utilisera par ailleurs "un nouvel écran de contrôle affichant le statut de toutes les monoplaces : en piste, derrière la voiture de sécurité ou dans les stands". Car elle a reconnu n’avoir pas repéré la voiture de Gasly, au moment de décider d’envoyer le camion de dépannage sur la piste pour s’occuper de celle de Sainz Jr.

"Une nouvelle fonction sera mise en œuvre pour modifier la vitesse delta que le pilote doit respecter avant et dans les secteurs où il y a un incident", a ajouté la FIA.

Parallèlement, l’instance compte revoir son système d’attribution des points dans l’éventualité où une course serait écourtée. Ce fut le cas au Japon où tous les points ont été distribués alors que les pilotes n’étaient pas allés au terme de la distance à parcourir. Chose rendue possible parce que la course, longtemps interrompue par la pluie avant de reprendre, avait finalement dû être stoppée après l’expiration d’un délai réglementaire de trois heures consécutif au premier départ.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous