Icône représentant un article video.

Moteurs Formule 1

F1 Pays-Bas – avec trois Grands Prix en trois semaines, les pilotes ont-ils le temps de souffler ? "Non, mais j’adore quand il y a du rythme"

F1 Pays-Bas - Pierre Gasly et l'enchainement des courses : "On est régulièrement dans la voiture et c'est excitant"

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

02 sept. 2022 à 13:30Temps de lecture1 min
Par Mariano Spitzer avec Gaëtan Vigneron

Après presque un mois de trêve estivale, la F1 était de retour la semaine passée lors d’un Grand Prix de Belgique brillamment dominé par Max Verstappen. Mais pas le temps de se reposer sur ses lauriers ou de se lamenter sur son sort puisque le grand cirque de la Formule 1 pose désormais ses valises aux Pays-Bas avant de directement s’envoler vers Monza la semaine prochaine.

Gaëtan Vigneron en a profité pour demander aux principaux intéressés s’ils ont le temps de souffler entre deux rendez-vous. "Il n’y a pas de temps pour se reposer car on termine la course le dimanche. Le lundi on a congé mais on pense encore à ce qu’il s’est passé la veille. Mardi et mercredi, on entame les rendez-vous avec les ingénieurs et on travaille sur le simulateur. On n’a pas beaucoup de temps mais on est des pilotes de course et on aime ça", avoue Fernando Alonso (Alpine).

Des propos soutenus par Charles Leclerc. Si pour le pilote Ferrari, il n’a pas été question de repos entre les deux Grands Prix, il a optimisé le temps pour que la Scuderia retrouve les sommets après un podium en neuf courses. "Quand on revient d’un week-end aussi difficile que celui de Spa, c’est compliqué de se déconnecter. Même moi, je n’avais pas envie de penser à autre chose que le sport automobile. On a beaucoup travaillé et je ressors de ces trois jours avec des réponses qui vont nous aider pour le futur donc ça n’a pas été du temps perdu".

Pierre Gasly (AlphaTauri) rejoint également ses deux collègues en racontant son emploi du temps depuis la fin du Grand Prix à Spa. "J’ai passé cinq heures chez moi en Italie lundi puis je suis reparti en Angleterre durant la soirée. J’y ai passé la journée de mardi et mercredi on avait déjà un évènement aux Pays-Bas donc c’est très chargé et on n’a pas vraiment le temps de se poser mais j’adore quand il y a du rythme. On est régulièrement dans la voiture et c’est excitant".

"Je profite du lundi et du mardi pour me reposer"

F1 Pays-Bas - Carlos Sainz aborde le rythme intense entre les courses :"C'est difficile d'être totalement déconnecté"

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

De son côté, Nicholas Latifi (Williams) parvient à trouver le calme malgré un agenda plus que chargé après le break estival. "C’est possible de se déconnecter. Je profite du lundi et du mardi pour me reposer et recharger les batteries avant de voyager le mercredi".

Carlos Sainz est plutôt du même avis. Pour le pilote Ferrari, il est possible de se reposer entre deux courses même s’il est compliqué de ne pas penser à autre chose que son métier. "J’ai eu congé lundi et mardi. C’est difficile d’être totalement déconnecté car on pense au Grand Prix qui vient de s’achever ou à la course qui arrive mais on a du temps pour nous".

Les vingt pilotes devront en tout cas avoir bien rechargé les batteries en vue des essais qualificatifs prévus ce samedi à 15h. Une séance à suivre, comme d’habitude, sur les médias de la RTBF.

Avec trois Grands Prix en trois semaines, les pilotes ont-ils le temps de se déconnecter ?
Avec trois Grands Prix en trois semaines, les pilotes ont-ils le temps de se déconnecter ? © AFP

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous