Moteurs Formule 1

F1 Pays-Bas – Charles Leclerc : « 1 podium en 9 courses, ça fait mal vu la performance de la voiture »

Charles Leclerc : « 1 podium en 9 courses, ça fait mal vu la performance de la voiture »

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

01 sept. 2022 à 17:00Temps de lecture2 min
Par Thibaut Rinchon avec Gaëtan Vigneron

Les semaines passent, les courses s’enchaînent et les chances de titre mondial s’amenuisent pour Charles Leclerc. Avec 98 points de retard sur Max Verstappen (presque l’équivalent de quatre victoires), les espoirs de couronne du Monégasque sont quasi réduits à néant. À huit GP du terme du championnat, le Néerlandais, autoritaire vainqueur à Spa le week-end dernier, peut tranquillement voir venir. Il faudrait un petit miracle et surtout une énorme défaillance du côté de Red Bull pour permettre au pilote Ferrari d’y croire encore, lui qui n’a signé qu’un seul podium lors des neuf derniers GP (sa victoire en Autriche).

"C’est évidemment une statistique qui fait très mal. On sait tout ce qu’il s’est passé dans ces GP et ce n’est pas facile à vivre, mais il faut garder la tête haute, c’est la meilleure chose que j’ai à faire. Quand on rentre d’un week-end aussi difficile que Spa (ndlr : où Leclerc a terminé 6e), on n’a pas envie de se vider la tête et penser à autre chose que le sport auto. Nous avons beaucoup travaillé ces derniers jours et je ressors de ces journées avec pas mal de réponses pour la suite."

Et du boulot il y en a pour Ferrari complètement largué par Red Bull sur la piste de Francorchamps. En qualification Leclerc pointait à près d’une seconde de Max Verstappen, auteur du meilleur temps. Quant à son équipier Carlos Sainz, il accusait 6/10 de retard sur le chrono du champion du monde tandis qu’en course, l’Espagnol n’avait rien pu faire pour empêcher la Red Bull du Néerlandais de prendre les commandes de la course après à peine 18 tours alors qu’il avait entamé le grand-prix depuis la 14e position.

"Ici à Zandvoort, nous devrions être plus proches de Red Bull qu’à Spa, poursuit Leclerc. À Francorchamps c’était vraiment étrange qu’on soit si loin d’eux. On a analysé ça et on a eu confirmation de nos lacunes, mais je pense que ce week-end on sera plus compétitifs."

Charles Leclerc : "Red Bull est sur une autre planète"

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

En plus d’accuser un retard de performance sur les troupes de Verstappen, Ferrari est souvent pointé du doigt pour ses décisions stratégiques étranges et ses communications radio brouillons, à tel point que cela en devient depuis plusieurs courses un sujet de blagues dans le paddock et chez les fans. Mais Leclerc ne s’étend pas sur cet aspect qui lui a pourtant fait perdre énormément de points cette année et le contact avec Verstappen.

"On essaye de se distancier de tout ce qui se dit à l’extérieur, il y a toujours des critiques, il y en aura toujours, mais moi je préfère tenter de faire changer cela."

GP Belgique 2022 : Victoire de Max Verstappen

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous