Regions

Face aux risques accrus d'incendie, les annulations de feu d'artifice se multiplient

07 août 2022 à 11:41Temps de lecture2 min
Par Belga
Il n'y aura aucun feu d'artifice accompagnant les festivités du 15 août en agglomération liégeoise en raison des risques liés à la période actuelle de sécheresse, ont fait savoir les différents bourgmestres vendredi via un communiqué de Liège Métropole. Du côté de Profondeville, en province de Namur, le spectacle pyrotechnique a aussi été annulé, lui qui n'a plus été tiré depuis 2019.

Avec la parution lundi de l'arrêté de Catherine Delcourt, gouverneur faisant fonction de la province de Liège, interdisant l'allumage de tout feu en extérieur, en ce compris les feux d'artifices, le doute persistait quant à la possibilité de voir le ciel de la Cité Ardente s'illuminer de toutes les couleurs. Le message de Liège Métropole vendredi est venu lever le voile sur le mystère après les annulations déjà actées de Ans et Huy, dont les feux d'artifice étaient respectivement prévus le 13 et le 15 août.

"Les bourgmestres de Liège Métropole ont décidé d'interdire les différents feux d'artifice annoncés dans le cadre des prochaines festivités du 15 août. Cette décision correspond à la volonté des différentes autorités communales de travailler de manière concertée et cohérente à l'échelle du bassin de vie des Liégeoises et des Liégeois. De nombreuses manifestations et activités festives sont en effet prévues dans les 24 communes pour célébrer les Fêtes du 15 août après 2 années marquées par la crise sanitaire."

Du côté de Profondeville, en province de Namur, on préfère aussi jouer la prudence en ne tirant pas le feu d'artifice prévu samedi soir dans le cadre de la "Fête autour de l'eau", comme l'a également annoncé vendredi le bourgmestre Luc Delire. 

Ce dernier a dit avoir suivi une recommandation de la zone de secours NAGE (Namur-Andenne-Gembloux-Éghezée) qui préconisait de ne pas tirer de feu d'artifice en raison de la sécheresse persistante. 

Le feu d'artifice est traditionnellement tiré depuis le site de l'"usine à eau" de Tailfer à Lustin, le principal captage de l'intercommunale bruxelloise Vivaqua. Il a été tiré la dernière fois en 2019 mais annulé les deux années suivantes, en raison de la pandémie liée au coronavirus.

Selon le journal 'L'Avenir', l'incertitude prévalait aussi vendredi pour les feux d'artifice clôturant la braderie organisée dans deux autres communes de la province de Namur, dimanche à Gembloux et lundi à Beauraing.

Toutefois, contacté par Belga, le bourgmestre de Beauraing, Marc Lejeune, a déclaré qu'il ne voit, pour l'instant, pas de raison d'annuler l'événement dans sa commune.

"J'ai contacté la zone de secours qui ne m'a pas déconseillé de tirer le feu d'artifice. D'ailleurs, il a plu toute la nuit et même assez bien en journée. De plus, nous nous trouvons dans une zone urbaine. Donc, pour l'instant, on maintient."

Sur le même sujet

Vaux-sur-Sûre : le feu couve toujours dans la zone naturelle, embarras sur la E411

Info

Plus de 3000 personnes évacuées dans le Sud-Ouest de la France en raison d'un incendie

Monde Europe

Articles recommandés pour vous