Anderlecht

Faites connaissance avec les Young Boys Berne, l’adversaire du Sporting d’Anderlecht en barrage de Conference League

© FABRICE COFFRINI – AFP

18 août 2022 à 05:00Temps de lecture2 min
Par Thibaut Deplanque

Anderlecht est à 180 minutes (ou plus en cas de prolongations) de retrouver la phase de groupe d’une Coupe d’Europe pour la première fois depuis quatre ans et une participation aux poules de l’Europa League lors de la saison 2018-2019. Mais avant d’y penser, il faudra se débarrasser d’un dernier adversaire : les Suisses du Young Boys Berne. Présentation des Jaunes & Noirs.

Un club anglophone que par le nom

Avec une telle appellation, on pourrait croire que le club a des liens étroits avec l’Angleterre et pourtant il n’en est rien, même si le nom n’a pas été choisi par hasard. Créé en mars 1898 par quatre étudiants de l’Université de Berne, le Young Boys Berne est l’une des plus vieilles formations du pays. Les fondateurs ont choisi ce nom en référence et en réponse aux Old Boys Bâle, un club rival très populaire à l’époque. A l’époque car aujourd’hui, les Old Boys évoluent à ce qui équivaut à la cinquième division.

Un solide palmarès

En 124 ans d’histoire, le Young Boys Berne a eu le temps de se forger un joli palmarès. Avec 15 titres de champion, il est le quatrième club le plus titré du pays. Il compte aussi 7 Coupe de Suisse, 1 Supercoupe et 1 Coupe de la Ligue. Le club de la capitale est le premier à avoir remporté trois titres consécutifs dans l’histoire du championnat (entre 1909 et 1911) et il parvient à faire mieux entre 1957 et 1960 en devenant la première équipe à être sacrée championne quatre fois de suite. Depuis lors la performance a été (largement) améliorée par le FC Bâle qui a remporté sept titres d’affilée. Cela n’empêche que les Young Boys restent très réguliers en championnat. Depuis la saison 2013-2014, les Jaunes & Noirs ont toujours terminé sur le podium de la Super League.

Parcours européen

Après quatre titres de champion consécutifs, le Young Boys a vu son hégémonie stopper et a terminé à la troisième place du championnat la saison passée. Un résultat qui verse les Bernois au deuxième tour préliminaire de la Conference League. Ils se sont d’abord débarrassés des Lettons de Liepaja (victoires 0-1 et 3-0) avant d’éliminer au troisième tour préliminaire les Finlandais du KuPS (victoire 0-2 et 3-0). Des adversaires modestes mais les Suisses sont restés sérieux et appliqués parvenant à chaque fois à garder le zéro derrière. Sur la scène européenne, la meilleure performance des Young Boys remonte à 1959 avec une demi-finale de Coupe d’Europe des Clubs Champions perdue face au Stade de Reims.

Fabian Rieder, joueur le plus "bankable"

AFP or licensors

Le groupe ne regorge pas de véritables noms qui puissent parler aux connaisseurs. Selon le site Transfermarkt, l’effectif possède une valeur marchande de 57,1 millions d’euros là où celui du Sporting est estimé à 99,4 millions d’euros (joueurs prêtés comme Fabio Silva inclus). Le joueur le plus cher est Fabian Rieder, un milieu de terrain suisse âgé de 20 ans qui vaut 8 millions d’euros. Formé au club, il intègre l’équipe première à l’aube de la saison 2020-2021 et a déjà disputé près de 80 rencontres dont 7 cette saison.

Sur le même sujet

Trois équipes en lice ce jeudi : soirée capitale pour le coefficient belge

Football

Articles recommandés pour vous