RTBFPasser au contenu
Rechercher

La Grande Forme

Faites-vous partie des 8 personnes sur 10 à avoir une déviation de la cloison nasale ?

Faites-vous partie des 8 personnes sur 10 à avoir une déviation de la cloison nasale ?
04 oct. 2021 à 17:59Temps de lecture3 min
Par Daphné Fanon

8 personnes sur 10 auraient un problème de déviation de la cloison nasale. Elle n’est jamais vraiment rectiligne. La cloison nasale présente toujours une certaine déviation, plus ou moins importante. Mais à partir de quand considère-t-on qu’elle est problématique ? Et quand faut-il penser à consulter ? Réponses avec le Dr Nawara, ORL, dans "La Grande Forme."

Le nez est un système très complexe. Il sert avant tout, à réchauffer, filtrer et humidifier l’air que nous respirons. Le nez fonctionne comme une pompe à chaleur: lorsque l’air pénètre dans les deux narines, il va créer un tourbillon, des frictions, une résistance. Ceci va obliger l’air à entrer en contact avec les muqueuses qui sont dans le nez. Muqueuses qui sont elles-mêmes en contact avec notre circulation sanguine, où règne une température aux alentours des 36 degrés. Si par exemple, vous vous levez le matin et que vous respirez de l’air à 14 degrés, l’échange de chaleur entre les 14 degrés du matin et les 36 degrés de chaleur corporelle va permettre à l’air circulant dans le nez de se réchauffer pour permettre d'atteindre les poumons à la bonne température.

Narines
Narines Getty Images

La cloison nasale quant à elle, est la paroi anatomique ayant pour vocation de compartimenter le nez en deux espaces qui ne communiquent pas entre eux : la narine gauche et la narine droite. A la différence de ce qu’il se passe dans le secteur de l’architecture ou du bâtiment, avoir une certaine déviation n’est pas si mal. Mais attention, il ne faut pas qu’elle soit trop importante. Auquel cas, l’une des deux narines serait trop étroite pour laisser passer l’air correctement. Il peut exister plusieurs causes à la déviation de la cloison nasale :

  • La plupart du temps, c’est héréditaire. Chez des jumeaux par exemple, la déviation est quasiment identique.
  • Il peut y avoir des troubles au niveau du cartilage de croissance. Cette paroi est à la fois osseuse et cartilagineuse, ce qui peut entraîner une dysharmonie au niveau de la croissance.
  • Les facteurs traumatiques, tels que les coups.

►►► À lire aussi : Un petit nose wash ? Nos conseils pour nettoyer votre nez de façon optimale !


Dans ce cas, le patient peut présenter certains symptômes :

  • Obstruction du nez malgré le mouchage et les efforts pour dégager le nez. Le patient va constater qu’il s’agit toujours de la même narine qui reste constamment bloquée.
  • Dessèchement des sécrétions à l’intérieur du nez.
  • Voix nasale.
  • Durant la nuit, le patient va adopter une posture de respiration buccale. Ce qui va entraîner une sécheresse de la bouche et pourrait altérer la qualité du sommeil.

Quand savoir s’il faut opérer ?

À partir du moment où le patient ressent spontanément une difficulté respiratoire et si l’endoscopie confirme une déviation importante, on propose une mise au point par une imagerie. L’imagerie est faite pour s’assurer que le patient n’est pas en train de développer une sinusite chronique. La sinusite chronique peut entraîner une respiration compliquée et aboutit parfois à d’autres symptômes, comme des maux de tête.

La Grande Forme

Faites-vous partie des 8 personnes sur 10 à avoir une déviation de la cloison nasale ?

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

"Dans le cas ou la déviation nasale est importante, on va privilégier, dans un premier temps, la microchirurgie" explique le Dr Nawara. C’est une chirurgie qui permet de ne pas toucher à la structure fondatrice des os du nez : "On va profiter des structures cartilagineuses souples du septum pour utiliser la mémoire de forme du cartilage. Si on modifie quelque peu la tension au niveau de ce cartilage, on peut récupérer la déviation en faisant un geste très léger" explique le Dr Nawara. Mais malheureusement, cette opération ne peut pas se faire sur tous les patients. Les personnes qui ont une déviation sur la partie osseuse de la cloison doivent recourir à une ostéotomie. Dans ce cas, l’opération est plus lourde et nécessite une anesthésie générale, déconseillée aux personnes qui souffrent de problèmes cardiovasculaires ou des troubles de la coagulation.

La Grande Forme, c’est du lundi au vendredi de 13h à 14h30 en direct sur VivaCité. Vous avez manqué l'émission? Nous vous invitons à la revoir sur Auvio.

Loading...

Sur le même sujet

Journée mondiale du Don d’organes : la liste de patients en attente d'un organe est longue

La Grande Forme

J’ai la crève, dois-je forcément faire un test PCR ?

La Grande Forme

Articles recommandés pour vous