RTBFPasser au contenu
Rechercher

Psychologie

Faut-il être un psychopathe pour investir dans les cryptos ?

Faut-il être un psychopathe pour investir dans les cryptos ?
14 avr. 2022 à 12:00Temps de lecture2 min
Par RTBF avec AFP

Les personnes intéressées par les cryptomonnaies partageraient des caractéristiques communes avec les psychopathes, les narcissiques et les personnalités machiavéliques, selon une étude australienne.

Ces trois traits, aussi connus sous le nom de "triade noire", sont souvent liés à des comportements à risque.

Bitcoins et "triade noire" : un même profil ?

Investir dans les cryptomonnaies représente souvent un investissement hautement spéculatif, qui peut faire prendre des risques élevés mais qui peut aussi rapporter gros. La prise de risque et les rendements potentiels élevés rendent les monnaies virtuelles très attrayantes aux yeux de personnes présentant des points communs avec la "triade noire", à savoir la psychopathie, le narcissisme et le machiavélisme, et dans une moindre mesure le sadisme.

Pour arriver à cette conclusion, les Dr Di Wang et Brett Martin, de l'Université de technologie du Queensland en Australie ont interrogé plus de 500 personnes intéressées par les cryptomonnaies. Dans ce panel, un quart possède des cryptomonnaies et un tiers souhaite investir. À l'aide d'un test de personnalité et d'entretiens individuels, les spécialistes ont pu mesurer, chez chaque individu, les traits qui les reliaient à la "triade noire". Leur résultat est publié dans la revue Personality and Individual Differences

Des ressorts psychologiques un peu inquiétants !

Par exemple, les personnes présentant des traits communs avec des gens machiavéliques (doués pour la tromperie et la manipulation) sont des calculateurs. Pour atteindre leurs objectifs, ils éviteront toute décision impulsive, comme l'expliquent les spécialistes dans un article rédigé pour le site The Conversation.

Par ailleurs, une partie de cette catégorie a tendance à adhérer aux théories conspirationnistes et se méfie des gouvernements. Or nombreux partisans de la cryptomonnaies pensent que les monnaies virtuelles permettent de s'affranchir des politiciens car elles ne sont pas émises ou garanties par les gouvernements, à l'inverse des monnaies traditionnelles.

Les narcissiques sont aussi enclins à se lancer dans les cryptomonnaies. Ils sont "sont trop confiants et sont plus enclins à faire des choses comme faire des investissements risqués en bourse et jouer", expliquent les chercheurs. 

De leur côté, les psychopathes sont attirés par l'envie de gagner plus que les autres.

Ce trait de personnalité se caractérise par un comportement antisocial, insensible et impulsif. Les psychopathes sont par ailleurs très résistants au stress et à l'anxiété.

Un zeste de sadisme

Quid du sadisme ? Sur ce trait de caractère, les experts sont mitigés. "Il est peu probable que l'achat de crypto nuise aux autres", reconnaissent les chercheurs. "Pour eux, peut-être que le plaisir de voir la douleur d'autrui et la peur de passer à côté sont liés à l'égoïsme", supposent les professionnels. 

Alors, tous les investisseurs sont-ils des psychopathes ? Les spécialistes nuancent : "Nous ne suggérons pas que tous les acheteurs de crypto présentent des traits de la triade sombre". Pour approfondir cette recherche, d'autres études doivent être menées, notamment pour élargir l'échantillon de personnes intéressées par les cryptomonnaies.

Sur le même sujet

La cryptomonnaie peut-elle financer le terrorisme ?

Tendances Première

Comment sécuriser au mieux vos cryptomonnaies ?

High tech

Articles recommandés pour vous