Icône représentant un article video.

Le 6/8

Faut-il faire de l’exercice physique avec son animal de compagnie ?

L’exercice physique chez les animaux

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Les vacances ont probablement été le moment de partager pas mal d’activités avec vos animaux de compagnie et c’est plutôt une bonne chose. Faire de l’exercice est idéal pour les animaux de compagnie. Bénédicte Flamand vous explique pourquoi c’est important et comment faire du sport avec votre animal de compagnie.

Pourquoi l’activité physique est-elle importante pour les animaux de compagnie ?

Il est vrai qu’au milieu des nombreux impératifs du quotidien, on délaisse parfois les moments d’activités extérieures avec le chien particulièrement, faute de temps, d’envie ou d’énergie souvent. Et pourtant, l’activité pratiquée avec son animal de compagnie est bénéfique sur bien des plans.

  • Sur le plan comportemental, le chien occupé va se fatiguer bien plus vite et souffrira moins facilement de rester seul à la maison (on minimise les conséquences de la séparation et en cascade le nombre de bêtises que le chien pourrait mettre en œuvre simplement par ennui).
  • Sur le plan relationnel, le chien qui a l’habitude de jouer, d’être en interactivité de manière agréable avec ses maîtres sera également plus à l’écoute des injonctions de ces derniers. Sa sociabilisation sera également plus importante.
  • Par ailleurs, lors des jeux, c’est le moment idéal de manipuler le chien de manière ludique, ce qui peut également l’aider à accepter des manipulations moins agréables (lors de consultations chez le vétérinaire).

Et puis l’activité physique est quand même un indispensable pour garder la forme. C’est en effet probablement la raison numéro une pour laquelle l’exercice régulier est important.

L’embonpoint ou l’obésité sont des fléaux pour nos chiens et nos chats qui deviennent de plus en plus sédentaires.

  • Le surpoids est souvent minimisé par le propriétaire, un chien qui prend un kg cela ne semble pas si dramatique et pourtant, cela peut représenter un dixième de son poids de forme.
  • Le surpoids engendre des conséquences pas toujours visibles sur la santé de l’animal : problèmes articulaires, diminution de la résistance à l’effort, moindre mobilité, diabète…

L’exercice quotidien est donc essentiel tant pour nos animaux de compagnie que pour leurs propriétaires. Mais faire de l’exercice tous les jours, ce n’est pas toujours possible.

Quelles activités physiques avec nos animaux ?

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Quelles activités physiques faire avec nos animaux de compagnie ?

Il y a beaucoup d’activités ludiques que l’on peut mettre en place avec son chien, certaines étant plus contraignantes que d’autres parce qu’elles vous obligeront à fréquenter un club dédié par exemple. Mais sans aller dans ce type de choix, il y a des tas de possibilités flexibles, adaptées à votre temps, à votre chien aussi, parce que la priorité est de trouver la bonne activité.

On ne peut pas faire n’importe quelle activité avec n’importe quel chien, il y a des règles de bases à mettre en pratique.

  • L’activité se dose en fonction de l’âge du chien : ainsi il existe un principe reconnu en matière d’activité canine pour les chiots, on considère qu’un bébé doit faire maximum cinq minutes d’exercice physique quotidien par mois d’âge. Si votre chiot a 2 mois : 10 minutes par jour ; 5 mois : 25 minutes. C’est important pour respecter la croissance. Si on fait des exercices prolongés ou des exercices trop violents, des sauts répétés par exemple, les cartilages de croissance qui sont des zones cruciales pour garantir la croissance du squelette sont fragilisés et cela peut déboucher sur des déformations squelettiques irréversibles. De plus, un chiot a besoin de beaucoup de sommeil le temps d’activité sera donc prévu en fonction des moments de repos indispensables à son développement.
  • L’activité sera également choisie en fonction de l’état de santé de votre chien. Il est important d’observer le chien et de s’interroger lors d’un refus de sa part à participer à l’activité proposée. Un chien qui rechignerait à sortir pourrait simplement présenter des douleurs articulaires invisibles à votre œil mais très impactant lors des mouvements.
  • La race du chien pourra également orienter la sélection des activités. Certaines races sont plus avides d’apprentissages que d’autres races recherchant les performances sportives, ou des races plus sédentaires.

Que peut-on donc proposer comme activité ?

La première activité de choix restera la promenade quotidienne, bi hebdomadaire ou hebdomadaire. Une vraie promenade, il va s’en dire, celle où l’on pourra permettre au chien de trouver un espace pour courir s’il le souhaite, une sortie durant laquelle il mettra son comportement de découverte à profit. La vraie promenade aura un timing de minimum 30 minutes, toujours à adapter selon le chien, la météo, et l’environnement.

Mais il y a bien d’autres activités à mettre en place selon votre chien et ses besoins.

  • L’agility, parcours d’obstacles, conviendra parfaitement à des races de chiens plutôt type chien de berger, border collie, mais on a déjà vu des Chihuahua ou des Cockers à l’agility, d’où la nécessité de bien connaître votre chien.
  • On peut également trouver des clubs de canicross, de frisbee
  • Et la fréquentation tout simplement du club d’éducation constituera déjà en soi une belle activité chaque semaine.

Bref, il n’y a plus aucune excuse pour rester dans son fauteuil et attendre le retour du prochain été.

Sur le même sujet

Peut-on être éco-responsable et avoir un chien ?

Tendances Première

Perte d’un animal de compagnie : un service d’accompagnement afin de surmonter le deuil

Initiatives locales

Articles recommandés pour vous