RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Liège

Faut-il modifier le permis de démolir les installations d’ArcelorMittal à Ougrée?

La halle des maçons, en principe condamnée, au centre des attentions de l’association "Des Racines et des Ailes d’Acier"

Les opérations de démantèlement des usines d’ArcelorMittal doivent en principe commencer au début du mois de mars. C’est le cas à Chertal, et à Ougrée. Deux permis de démolir ont été octroyés par le gouvernement wallon, à l’été dernier. Mais voilà qu’il est question de changer l’une des autorisations, qui concerne le haut-fourneau "b". Il est prévu de le conserver, à titre de témoin du passé, de l’inscrire résolument dans le paysage du bassin industriel, et de raser tout dans son voisinage immédiat, sauf… le bâtiment des chaudières, qu’il faut d’abord désamianter, dépolluer, ce qui coûte cher, alors que l’édifice n’a guère de valeur historique. D’où cette suggestion de le condamner, et de garder plutôt la halle des maçons. C’est en tout cas la proposition de l’association Des Racines et des Ailes d’Acier qui s’est récemment créée autour de syndicalistes et d’universitaires.

La halle des maçons, c’est un atelier de préparation et de réfection des briques réfractaires qui ont tapissé l’intérieur du HFB. Elle n’est pas d’un énorme intérêt architectural, ce n’est pas un haut lieu des luttes ouvrières, mais elle se situe juste en bordure des accès routiers du site, et, comme l’ont noté naguère des urbanistes, elle constituerait une polarité urbaine : une sorte de porte d’entrée vers le site, un point d’attraction vers l’emblème le plus évident de la sidérurgie liégeoise. Son état de conservation permettrait d’ailleurs d’y accueillir un musée de la métallurgie, actuellement dans le quartier du Longdoz, qui souhaite à la fois se rénover et s’étendre.

Evidemment il reste à financer ce genre de reconversion, et d’abord à convaincre de relancer la procédure d’un changement du permis de déconstruire. A ce jour, aucune demande officielle n’a été introduite.

Dans l'avant-projet de réaffectation du site, en vert, le haut-fourneau sauvegardé; en rouge, le bâtiment des chaudières; en orange, l'emplacement des halles des maçons
Dans l'avant-projet de réaffectation du site, en vert, le haut-fourneau sauvegardé; en rouge, le bâtiment des chaudières; en orange, l'emplacement des halles des maçons Sogepa

Articles recommandés pour vous