RTBFPasser au contenu
Rechercher

Jupiler Pro League

Felice Mazzu avant CS Bruges – Anderlecht : "Pour moi, le Cercle est un adversaire très sexy"

29 juil. 2022 à 12:31Temps de lecture2 min
Par Alice Devilez

Anderlecht affronte ce week-end le CS Bruges pour son deuxième match de la saison. Après leur victoire inaugurale face à Ostende, les Mauves veulent confirmer, toujours à la côte, mais ils ne prendront pas de haut leur adversaire. Et surtout pas Felice Mazzu, qui se méfie du CS Bruges version Dominik Thalhammer, comme il l’a expliqué en conférence de presse d’avant-match.

Hors de question de sous-estimer l’adversaire de ce samedi : "Moi je prendrais juste en considération le fait que l’adversaire est très sexy. C’est un adversaire qui, depuis l’arrivée de l’entraîneur autrichien, exerce un énorme pressing. C’est l’équipe qui a le plus de volume de course en Europe, qui met le plus d’intensité dans les courses. Déjà ça pour moi c’est hyper intéressant. Je ne me permettrais pas de dire que c’est un adversaire qui n’est pas sexy, au contraire. C’est un adversaire qui a des capacités de course, de transition, de la puissance, c’est une bonne équipe. Quand vous voyez le nombre de points acquis l’an dernier à partir de l’arrivée de l’entraîneur… On devra aller au CS Bruges sans tenir compte de l’atmosphère, sans tenir compte du stade mais uniquement de l’équipe. Et se dire que c’est une très bonne équipe."

Avec déjà un peu la tête tournée vers les préliminaires de la Conference League ? "On n’a pas encore du tout parlé du match européen. Ce qui est important c’est le match de demain, et après le match de demain on aura le temps de préparer le match de jeudi. Chaque match à son importance mais aujourd’hui c’est le championnat qui est le plus important."

La gestion du vestiaire

© Tous droits réservés

Le Sporting d’Anderlecht a un calendrier assez chargé en août et Felice prévient, il fera tourner son effectif car il peut se le permettre avec les joueurs qu’il a à disposition : " Je suis sûr qu’il y a assez de qualité pour faire des changements à certains moments. En fonction du moment, de la situation, de l’état de fatigue, il y aura certainement des rotations. "

Et pour ceux qui n’ont pas ou peu de temps de jeu en D1A, il s’agira de garder la forme avec l’effectif de D1B : " Il y a beaucoup de qualités au niveau des jeunes ici à Anderlecht. Ce qui est important s’ils ne jouent pas avec l’équipe de D1A c’est qu’ils jouent avec l’équipe de D1B. Pour prendre du temps de jeu, du rythme. Et ce n’est certainement pas une punition, c’est pour prendre de l’expérience. On verra au fil des matches, des semaines qui sera titulaire en D1A et qui ira en D1B. "

Qu’en est-il de la situation d’Anouar Ait El Hadj ? " Moi je compte sur Anouar. C’est un très bon joueur. J’ai beaucoup de possibilités dans le milieu du jeu. Les choix que je fais aujourd’hui ne sont pas définitifs parce que la qualité est présente. J’en ai parlé avec lui et il est très positif. […] Si à un moment donné il ne joue pas avec l’équipe A, il ira jouer avec la D1B, l’important c’est de prendre des minutes mais ça ne veut pas dire qu’on reste collé en D1B si on y joue un peu. "

Beaucoup de concurrence, peu de temps de jeu, cela peut parfois miner des joueurs. Mais Mazzu, connu pour son côté humain, tentera de les encadrer du mieux possible : "J’estime qu’un joueur qui est déçu a le droit de savoir pourquoi il est déçu. J’explique ma façon de voir les choses tout simplement, pour pouvoir garder tout le monde concerné le plus longtemps possible. Quand vous êtes dans un noyau comme Anderlecht vous savez qu’il va y avoir de la concurrence et que par moments vous risquez de ne pas jouer ou moins jouer et j’estime que les joueurs ont le droit de savoir pourquoi."

Loading...

Articles recommandés pour vous