Jupiler Pro League

Felice Mazzu : "Ceux qui disent que je ne suis pas fait pour les grands clubs, ce n’est plus mon problème"

© Tous droits réservés

Anderlecht (8e) reçoit Charleroi (10e) ce dimanche dans le cadre de la 10e journée de Pro League. Les deux équipes ont besoin de points.

Felice Mazzu qui retrouve ses anciennes couleurs, espère que les Mauves arriveront à confirmer leur nette victoire face à Courtrai (4-1), acquise avant la trêve internationale. Une victoire qui avait mis fin à une série catastrophique de 1 point sur 12.

"Charleroi ? C’est un match comme les autres"

Felice Mazzu retrouve donc Charleroi, le club où tout a commencé pour lui, une rencontre qu’il aborde comme n’importe quel autre match : "C’est un match comme les autres mais qui est important parce qu’on a besoin de points. Tout le monde sait que Charleroi est le club qui m’a permis de naître au niveau professionnel. Donc j’ai beaucoup de respect pour le club et pour la direction, mais voilà c’est un match comme les autres".

"Je n’accorde plus autant d’importance à ce qu’on pense de moi"

Le coach anderlechtois n’est plus le même que celui qui avait goûté à la Pro League, avec Charleroi. Mazzu a bonifié avec le temps : "J’ai gagné en maturité et je n’accorde plus autant d’importance à ce qu’on pense de moi. Ma priorité est de tout donner pour le club, faire des résultats avec Anderlecht et protéger mes joueurs. Je relativise beaucoup plus les choses ce qui m’a permis de gagner en confiance et en sécurité".

Interrogé sur le fait qu’il soit aujourd’hui légitime dans son rôle de T1 dans un des plus grands clubs belges, Mazzu répond avec sa modestie légendaire : "Je n’ai pas envie de manquer d’humilité. J’essaie de rester moi-même. De respecter ma philosophie. Ceux qui disent que je ne suis pas fait pour les grands clubs, ce n’est plus mon problème, ce qui était peut-être mon problème il y a quelques années".

Debast au Qatar ? "Monsieur Martinez est mieux placé que moi pour prendre cette décision"

Felice Mazzu est également revenu sur les deux premiers matches de Zeno Debast avec les Diables Rouges : "Je ne suis pas d’accord avec certaines critiques. C’est un jeune joueur de 18 ans, qui a joué deux matchs plein. Deux fois 90 minutes avec beaucoup de culot. C’est normal qu’un jeune joueur comme lui fasse des erreurs. Je suis très fier de lui et je pense qu’il continuera en équipe nationale".

Zeno Debast a-t-il sa place pour aller au Qatar. Felice Mazzu a sa petite idée sur la question : "Ce n’est pas à moi à décider. Il y a un sélectionneur qui décidera. Moi j’essaie déjà de former la meilleure équipe possible et de prendre des points avec Anderlecht. Monsieur Martinez est mieux placé que moi pour prendre cette décision. En tout cas moi je le vois aller au Qatar", a conclu Felice Mazzu.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous