Icône représentant un article video.

Jupiler Pro League

Felice Mazzu : "On ne va pas se fixer l’ambition d’aller décrocher le titre"

Felice Mazzu avant le dernier match de phase classique de l'Union Saint-Gilloise

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

L’Union Saint-Gilloise accueille le Beerschot ce dimanche pour la dernière journée de phase classique du championnat. Le coach saint-gillois Felice Mazzu préface ce dernier rendez-vous avant les Playoffs.

Le hasard de cette 34ème et dernière journée de phase classique voit s’opposer ce dimanche le leader du championnat, l’Union Saint-Gilloise, et la lanterne rouge, le Beerschot. Une affiche disproportionnée sur papier mais qui représente un certain danger pour les jaunes et bleus. Pour éviter le piège du relâchement, Felice Mazzu prépare ses consignes aux joueurs. "En tout cas, dans ma communication d’avant-match je vais tout faire pour éviter ce potentiel relâchement. Cet affrontement contre le Beerschot est une rencontre importante pour nous. En considérant que Bruges va certainement gagner son match, c’est important de pouvoir terminer avec 5 points d’avance avant les Playoffs. On ne va pas se fixer l’ambition d’aller décrocher le titre. Notre seule ambition est de pouvoir gagner chaque match. Après, évidemment, si l’opportunité du titre se présente, on la prendra. On veut bien terminer cette phase classique chez nous parce que, dernièrement, on a perdu quelques points à la maison. On prépare ça sérieusement et mon message sera de jouer ce match à 100%, avec de l’intensité et de la volonté".

L’absence de Vanzeir ? Un mal pour un bien

Dante Vanzeir a purgé ses 5 matches de suspension et peut enfin rejoindre le groupe. En son absence, l’Union a plutôt bien géré l’affaire avec un bilan de 11 points sur 15. Alors, Felice a-t-il toujours besoin de Vanzeir ? "Oui, on a besoin de tout le monde. C’est important de tenir en compte l’ensemble du noyau et d’avoir de la considération pour tout le monde. Après, Dante a un profil différent de ce que nous avons mis en place depuis son absence. C’est un profil de profondeur et de vitesse. On n’a pas pu jouer dans ce style-là pendant notre 11/15. Son absence, pour nous, en tant qu’équipe, a démontré qu’on a pu évoluer, s’adapter, avec des profils différents. Finalement, c’est un mal pour un bien", conclut un Felice Mazzu également fier de la Zwanse Parade organisée par ses supporters.

Articles recommandés pour vous