Anderlecht

Felice Mazzu optimiste : "Il faut qu’on se base sur le match contre Bruges pour construire la suite"

Felice Mazzu, coach d’Anderlecht.

© Tous droits réservés

19 oct. 2022 à 12:02 - mise à jour 19 oct. 2022 à 12:06Temps de lecture2 min
Par Antoine Hick

Drôle d’ambiance du côté d’Anderlecht à 24 heures d’affronter Zulte-Waregem pour le compte de la 13e journée de Pro League. Parce que même si les Mauves se sont inclinés à domicile contre Bruges (0-1), ils ont sans doute réalisé leur meilleur match de la saison, montrant (enfin) de belles dispositions offensives et collectives. En conférence de presse, et malgré le classement pour l’instant insuffisant (9e à neuf points, déjà du Top 4), c’était donc l’optimisme qui prédominait côté bruxellois... même si certains regrets se faisaient ressentir.


"Ce n’est évidemment pas évident par rapport aux résultats" a entamé Felice Mazzu, le T1 bruxellois, devant les journalistes. "Mais le groupe reste positif après la prestation contre Bruges qui était l’une de nos meilleures de la saison en termes d’intensité, de course et de verticalité, contre la meilleure équipe du pays. Il faut se baser sur ce match pour la suite, même s’il y a évidemment cette frustration de ne pas avoir pris de point."

Une défaite cruelle face aux Brugeois qui résulte d’un manque flagrant de réalisme et d’efficacité. Deux aspects difficiles à peaufiner à l’entraînement, selon le coach : "C’est juste lié à la confiance. Quand un attaquant, qui a du talent, réussit un geste c’est qu’il est en confiance. Quand il le rate, c’est qu’il manque un peu de confiance. Face à Bruges, on aurait effectivement dû être plus efficace et on aurait d’ailleurs pu l’être si la goal-line technology avait été là. Si j’ai revu cette phase ? Oui, comme toute la Belgique. Mais bon, c’est le football…"

Un commentaire acerbe en référence à cette ultime phase face à Bruges où une tentative anderlechtoise semblait avoir franchi la ligne mais sans qu’aucune personne dans le stade ne puisse le confirmer à 100%.

Anderlecht - Club de Bruges : "le ballon n'a pas franchi la ligne" selon Stéphane Breda

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Duranville proche d'un retour

Mazzu est ensuite revenu sur son attaquant fétiche, Fabio Silva, qui enchaîne les matches mais qui court après la réussite qui était la sienne en début de saison. De quoi le rendre un peu ronchon par moments : "C’est le prototype d’un attaquant qui ne marque plus pendant quelques semaines. Il veut son but, il est jeune. On va l’aider, le guider, je suis très content de son évolution. Physiquement, il va bien, donc il enchaîne les matches."

Concernant Lucas Stassin, titulaire-surprise face à Bruges, Mazzu a été plus prudent : "On verra. Certains autour du club étaient contents de le voir jouer, d'autres ne comprenaient pas. Vous savez, quand vous avez des problèmes d'efficacité et que vous avez l'un des meilleurs buteurs de D2 dans votre club, c'est normal de lui donner sa chance. Il a été très proche de marquer un but, il a des bonnes intensité de course, j'en suis très content. Après, le faire enchaîner...je verrai. C'est un jeune qui découvre le monde pro, il a joué un Topper, on verra si c'est une bonne idée."

"Me concernant, j'arrive à rester calme. J'aurais évidemment aimé avoir d'autres résultats, mais je reste confiant. Quand vous voyez comment le groupe a presté contre Bruges, pour un coach c'est bien. Après, on est toujours jugés sur les résultats. Mais je suis bien dans ma peau. Le match contre Bruges correspond à ce qu'on a demandé."

Le T1 bruxellois a également glissé un mot sur Julien Duranville, qui est proche d’un retour et s’entraîne presque normalement. De bon augure donc pour les Mauves… à la recherche de folie et surtout de continuité.

Anderlecht - FC Bruges : 16 octobre 2022 (0-1)

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous