RTBFPasser au contenu
Rechercher

Jupiler Pro League

Felice Mazzu préface la rencontre face à Ostende : "Quand on joue pour Anderlecht, on se doit de bien commencer"

Cinq ans, c’est le temps depuis lequel Anderlecht court après un trophée. Une éternité pour le club le plus titré du pays. A l’aube d’une nouvelle saison et d’un premier match de championnat face à Ostende, les Mauves espèrent bien revenir aux avant-plans.

Pour cette nouvelle saison, la direction anderlechtoise a choisi Felice Mazzu pour succéder à Vincent Kompany parti à Burnley. L’ancien coach de l’Union Saint-Gilloise va donc vivre sa première "officielle" à la tête du Sporting. "On a tous envie de commencer cette saison et, tout comme moi, les joueurs sont impatients d’entamer cette compétition officielle" détaille l’entraîneur carolo qui se montre également satisfait de la préparation de son groupe. "Les joueurs ont souffert physiquement durant certaines séances. Mais je ne pourrai vous dire si je suis satisfait de leur niveau qu’après quelques matchs de championnat. On est toujours dans une période où on met l’accent sur le physique. Il nous arrive de jouer des rencontres avec une certaine fatigue comme lors de notre dernier match du stage. Le contrôle des données physiques n’est pas évident car nous ne sommes pas encore dans une situation réelle de championnat. J’aurai déjà un peu plus de certitudes après le duel face à Ostende."

Avec un début de saison face à Ostende, le Cercle de Bruges, Seraing et Saint-Trond, les Mauves ont un calendrier assez favorable et certains observateurs leur prédisent déjà un 10 sur 12 voire un 12 sur 12. Felice Mazzu est conscient qu’il est important de bien commencer le championnat, ce que les Anderlechtois ne sont pas toujours parvenus à faire ces dernières années. "Les joueurs savent que quand on joue pour Anderlecht, on se doit de bien commencer même si cela n’a pas toujours été le cas. J’évoquerai certainement dans ma causerie d’avant match l’importance de bien démarrer chez soi devant son public."

Trebel est un joueur comme les autres. Je démarre au point zéro avec lui.

Boycotté sous Vincent Kompany et même envoyé en prêt en Suisse lors des six derniers mois, Adrien Trebel semble trouver grâce aux yeux de son nouvel entraîneur. Le milieu français était même titulaire lors de la victoire face à Lyon et il devrait commencer la partie face à Ostende. "Trebel est un joueur comme les autres. Je démarre au point zéro avec lui. Il est sélectionnable comme tous ses équipiers" tempère Mazzu. "J’essaie d’avoir une bonne connexion avec tout le monde. Autant ceux qui jouent que ceux qui débutent sur le banc. Quand j’ai le sentiment que j’ai un message à transmettre, j’essaie de le faire passer. Adrien reste un élément avec de l’expérience et du leadership. Il y a donc des messages que je peux communiquer par son biais."

Face à Lyon, Adrien Trebel a joué en taille patron en sortant une grosse prestation. Un match abouti qui s’est soldé par une victoire 3-0. Face à Ostende, Felice Mazzu souhaite rendre une copie identique faite de football positif et de pressing haut. "J’espère que cela va ressembler à ce que l’on a vu contre Lyon mais la vérité d’un match n’est pas celle du suivant. Ce qui est important entre un match amical et un match dans une compétition officielle, c’est de l’aborder, de le jouer et de le terminer de la même manière dans le mental. Il ne doit pas y avoir de pression de points, de classement ou de premier match. Nous devons l’aborder comme nous l’avons fait contre Lyon. Si mes joueurs réussissent à avoir un esprit positif comme ils l’ont eu, on devrait pouvoir faire un bon match" conclut Mazzu.

Sur le même sujet

Felice Mazzù : "On n’a pas été extraordinaires, mais on n’a pas été mauvais non plus"

Jupiler Pro League

Articles recommandés pour vous