RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Luxembourg

Ferrero Arlon : l’AFSCA a décidé de remettre une autorisation conditionnelle à l'usine

Ferrero Arlon
17 juin 2022 à 07:24 - mise à jour 17 juin 2022 à 10:17Temps de lecture2 min
Par Anne Lemaire

C'est une décision que l'usine Ferrero d'Arlon et ses travailleurs attendaient avec impatience. L’AFSCA, l'agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire  a décidé de remettre à Ferrero une autorisation conditionnelle pour son  usine de production d’Arlon. La succursale arlonaise était à l'arrêt depuis le 8 avril dernier à la suite de la détection de salmonelles sur le site et de consommateurs tombés malades après avoir consommé des produits au chocolat de la marque Kinder.

Aujourd’hui, l’AFSCA accorde une nouvelle autorisation  pour une durée de 3 mois. " Durant cette période, les matières premières, ainsi que chaque lot de denrées alimentaires produites seront analysés. Ce n’est que si ces analyses donnent un résultat conforme que les produits pourront être mis sur le marché", explique l'AFSCA dans un communiqué. 

La réouverture accordée aujourd’hui fait suite à un nettoyage approfondi et à des contrôles de sécurité alimentaire. " Plus de 1 000 employés de Ferrero et des spécialistes indépendants ont travaillé en permanence dans l'usine. Plus de 1 800 tests de qualité ont été effectués, 10 000 pièces ont été démontées et nettoyées, et des investissements importants ont été réalisés. Cela inclut le remplacement d'équipement ainsi que l'installation de 300 mètres de nouveaux tuyaux. Nous avons également mis à jour les protocoles de sécurité des produits, les formations et l'échantillonnage dans l'usine ", précise  Ferrero.

Un nettoyage en profondeur

La réouverture accordée aujourd’hui fait suite à un nettoyage approfondi et à des contrôles de sécurité alimentaire. " Plus de 1 000 employés de Ferrero et des spécialistes indépendants ont travaillé en permanence dans l'usine. Plus de 1 800 tests de qualité ont été effectués, 10 000 pièces ont été démontées et nettoyées, et des investissements importants ont été réalisés. Cela inclut le remplacement d'équipement ainsi que l'installation de 300 mètres de nouveaux tuyaux. Nous avons également mis à jour les protocoles de sécurité des produits, les formations et l'échantillonnage dans l'usine ", précise  Ferrero.

" Nous sommes très heureux d'avoir reçu le feu vert de l'autorité belge de sécurité alimentaire. Nous tenons à remercier l'AFSCA pour ses conseils et son soutien inestimables ", a déclaré Lapo Civiletti, Directeur Général du Groupe Ferrero. " Nous sommes vraiment désolés de ce qui s'est passé et nous tenons à nous excuser une fois de plus auprès de toutes les personnes touchées. Nous n'avons jamais connu une telle situation au cours de nos 75 ans d'histoire. Nous avons tiré les leçons de cet événement malheureux et nous mettrons tout en œuvre pour que cela ne se reproduise pas. "

Dès aujourd'hui, l'usine entame le processus de réouverture qui aboutira au redémarrage des lignes de production dans quelques semaines.
L’AFSCA vérifiera l’application concrète de toutes les procédures internes une fois que l’usine aura repris ses activités de production. En cas de résultats d’inspections favorables à l’issue de cette période de 3 mois, une autorisation définitive pourra être délivrée.

Sur le même sujet :

Sur le même sujet

L'AFSCA rappelle des épices pour couscous de la marque Abido Spices

Belgique

Salmonelle: Barry Callebaut, c'est 80% du chocolat belge, 20% au niveau mondial, et la plus grande chocolaterie du monde

Belgique

Articles recommandés pour vous