Championnats Européens

Ferveur populaire, médailles belges, futur : Jean-Michel Saive, président du COIB tire le bilan des championnats européens

Jean-Michel Saive, président du COIB.

© RTBF

Présent à Münich en tant que président du COIB, Jean-Michel Saive s’est longuement exprimé ce dimanche au micro de David Bertrand. Au programme de cette interview, un bilan de ces championnats européens à Münich, un zoom vers les "nouveaux" sports en vogue, un coup d’œil vers le futur et une grande question : la Belgique organisera-t-elle un jour ce genre de grand événement ?

Premier sujet abordé, la multitude d’événements sportifs de grande envergure qui font que, le spectateur moins averti pourrait s’y perdre. L’année prochaine, d’ailleurs, les Jeux Européens seront organisés en Pologne, attention de ne pas confondre : "De l’extérieur, on peut s’y perdre un peu" acquiesce Saive. 'Mais pour revenir à ces championnats européens, en tant que spectateur, c’est un bel événement. En début de semaine, j’étais à la maison, j’ai bien vu qu’il y avait quelques sports qui ont eu plus de visibilité que d’habitude. J’ai vu un match de qualification de tennis de table que je n’avais plus vu depuis très longtemps. Dans d’autres sports c’est pareil. Au niveau communication, c’est une belle réussite et au niveau sportif c’est normal que nous, membres du COIB, suivions nos athlètes."

Questionné sur le sujet, Jean-Michel Saive est évidemment aussi revenu sur ces "nouveaux" sports (escalade, BMX) qui ont tapé dans l’oeil de pas mal de spectateurs : "Il y a certains sports qui marchent très bien chez les jeunes, en tout cas médiatiquement. On l’avait vu aussi aux Jeux avec le Skateboard. Ce sont des sports qui marquent les esprits et qui gagnent des points. Et on a des athlètes qui font des résultats donc c’était agréable à suivre comme téléspectateur en début de semaine. Pour ces sports-là, c’est bien et c’est bien vu aussi du CIO d’essayer de les intégrer."

 

La Belgique candidate à l’organisation du European Youth Olympic festival

Cerise sur le gâteau de championnats européens globalement parfaitement réussis, les sportifs et sportives belges carburent à plein régime et font de bons résultats. De bon augure pour Paris 2024 ? Saive tempère légèrement : "Il faut faire la distinction entre les sports olympiques et non-olympiques. On fait quelques bons résultats dans des sports non-olympiques donc ça ne comptera pas pour Paris. Néanmoins, les athlètes sont présents, le drapeau belge est présent, les athlètes n’ont pas peur d’afficher leurs ambitions, on a des médailles, c’est de bon augure pour la suite. Pour avoir cet avant-goût de Jeux, c’est parfait. Il y aura les Jeux Européens l’année prochaine, une répétition pour tout le monde. Avant Paris 2024 qui va bien vite arriver."

En parlant des Jeux 2024, ils auront lieu à Paris, juste à côté de chez nous. Une aubaine pour faire monter la ferveur populaire : "La pression va augmenter petit à petit. Tous les critères sont connus dans les fédérations donc les tournois vont commencer à compter. Le compte à rebours est lancé, beaucoup de pression, encore du temps. Les Jeux seront à côté de chez nous, avec du public, c’est fantastique. A nous Belges, à nous COIB de surfer sur la vague, c’est une opportunité unique. En plus il y a l’envie du public de revenir parce que Tokyo et Pékin c’était sans spectateurs donc l’engouement va être encore plus grand que par le passé. A nous de mettre tout en oeuvre pour que ce soit une réussite."

Reste désormais la grande question. Quand la Belgique sera-t-elle capable d’organiser ce genre d’événement, comme Munich l’a fait avec les championnats européens ? Interrogé, Saive explique : "Nous on a la volonté d’organiser le European Youth Olympic festival en 2027, on a envoyé notre lettre d’intention au Comité Olympique européen. On est au tout début, on continue à discuter pour avancer sur ce sujet-là. Ce sont 10 sports, ce sont des jeunes, c’est la tranche d’âge 14-18. Ce n’est pas un format olympique donc ce sera un organisateur hors du mouvement olympique. Les Jeux Européens ce sera seulement la 3e édition en Pologne puis à Bakou puis en Biélorussie. Puis, on a des championnats du monde qui vont s’organiser dans le futur en Belgique. Il y a des organisateurs qui ont envie de retrousser leurs manches pour faire des choses en Belgique. Quels championnats du monde ? Ceux de Breakdance et de gymnastique, ce seront de beaux événements."

Articles recommandés pour vous