Icône représentant un article video.

Euro féminin

Fières mais déçues, les Flames sont ambitieuses : "Si on gagne contre l’Italie, on a une chance d’aller plus loin"

Ce n’est pas passé loin. Face à la France, l’une des grandes favorites de l’Euro, les Red Flames se sont finalement inclinées sur le score de 2-1. Au micro d’Erik Libois, Janice Cayman et Julie Biesmans ont préféré retenir le positif en se tournant déjà vers le dernier match face à l’Italie qui pourrait ouvrir la voie vers les quarts de finale.

Véritable espionne du camp belge, Janice Cayman garde tout de même un petit goût amer en bouche après cette défaite : "C’est dommage, on a fait un bon match, on peut être fières de nous mais on n’a pas de point ce soir. Il y avait peut-être moyen d’aller chercher quelque chose de plus. On savait qu’elles étaient plus fortes que nous mais on a montré un beau visage. Cela fait du bien de marquer ce soir mais c’est dommage que ce n’est pas suffisant. Ce sont des matchs comme ça qu’on veut jouer, on a vraiment bien fait ce soir. Ce serait bien que la France batte l’Islande mais ce sera à nous de faire ce qu’il faut contre l’Italie."

De son côté, Julie Biesmans a mis en avant le fighting spirit de l’équipe : "Je suis un peu déçue qu’on ait perdu mais je pense qu’on peut être contentes de ce qu’on a montré aujourd’hui. Il faudra s’en inspirer face à l’Italie. On a dit qu’on allait se battre. La France a presque dit que ce serait facile mais nous, on a tout donné on peut être contentes de ça. On a toujours dit qu’on avait besoin de tout le monde et celles qui sont montées au jeu l’ont montré. Si on gagne contre l’Italie on aura toujours une chance d’aller plus loin, c’est le plus important."

Face à l’Italie lors du dernier match, les Flames auront l’occasion de valider directement leur billet pour les quarts de finale en cas de victoire si l’Islande ne s’impose pas face à la France, assurée de terminer à la première place du groupe.

Les Red Flames ne sont pas passées loin d’un exploit ce jeudi.
Les Red Flames ne sont pas passées loin d’un exploit ce jeudi. BELGA

Sur le même sujet

Elena Dhont et son cousin… cycliste Florian Vermeersch : quand les Red Flames se mettent en mode Tour de France

Red Flames

Cécile De Gernier après France-Belgique : "Les Red Flames ont joué avec audace"

Red Flames

Articles recommandés pour vous