Régions Brabant wallon

Fin de la saga Courbevoie à Louvain-la-Neuve : la ville et l'UCLouvain se mettent d'accord pour enfin ouvrir le parc

Le parc Courbevoie désormais ouvert au public : les barrières qui l’entourent depuis deux ans vont être retirées.

© Hugues Van Peel – RTBF

La Ville d’Ottignies-Louvain-la-Neuve et l’UCLouvain annoncent conjointement l’ouverture du parc Courbevoie, construit à l’entrée de Louvain-la-Neuve, entre le nouveau quartier du même nom et celui de la Baraque. Les grandes barrières qui en interdisent l’accès depuis plus de deux ans vont être retirées dès ce mercredi. Les habitants du coin peuvent déjà déambuler dans cet espace verdoyant, bien que roussi par la sécheresse de l’été.

Ce parc d’1,6 hectare est une charge d’urbanisme imposée par la ville au promoteur qui a construit le quartier Courbevoie. Depuis le début, il était prévu que la ville en reprenne la gestion au terme des travaux. Il aura finalement fallu de longues discussions, et parfois quelques crispations, pour que le dossier aboutisse enfin.

Le dernier épisode remonte à la fin du mois de juillet. Agacé par de nouvelles exigences de la ville, le promoteur du quartier Courbevoie avait publiquement manifesté sa lassitude, à travers un courrier aux habitants placardé sur les barrières entourant le parc. Cette lettre a manifestement permis de ramener tous les interlocuteurs autour d’un objectif commun : ouvrir le parc le plus rapidement possible.

Encore quelques plantations à faire

Dans leur communiqué, la ville et l’UCLouvain se réjouissent donc d’avoir enfin pu s’entendre. Une ultime visite des lieux le 26 août a permis de lever les derniers obstacles.

"Le collège communal pourra très prochainement octroyer la réception provisoire des travaux du parc, et ainsi attester des conformités urbanistiques du parc et de ses accessoires. Des plantations devront encore se faire à l’automne mais elles n’empêchent pas la réception du parc ni son ouverture au public."

A certains endroits, les barrières avaient déjà été retirées avant même l’annonce officielle de l’ouverture du parc, sans doute par des passants.
A certains endroits, les barrières avaient déjà été retirées avant même l’annonce officielle de l’ouverture du parc, sans doute par des passants. © Hugues Van Peel – RTBF

Une zone d’immersion temporaire en amont

Par ailleurs, à la suite de discussions entre les autorités communales, l’UCLouvain et le Service public de Wallonie (SPW), une zone d’immersion temporaire a été réalisée par l’université et le SPW dans les champs situés en face du quartier Courbevoie, de l’autre côté de la Nationale 4. L’objectif est de retenir les eaux qui pourraient à nouveau ruisseler à cet endroit en cas de fortes pluies. Lors des intempéries de juillet 2021, une grande quantité d’eau provenant de ces champs avait inondé le parking P + R situé sous le quartier Courbevoie et provoqué le débordement des bassins situés dans le parc.

Cette zone d’immersion temporaire constitue une solution transitoire en attendant la finalisation des études menées dans le cadre du développement futur de ces 30 hectares encore non-bâtis, entre la Nationale 4 et l’autoroute E411.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous