Belgique

Flambée des prix : faut-il nationaliser l’énergie en Belgique ?

Déclic - Le Tournant

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Cette semaine, le Podcast "Déclic – Le Tournant" interroge les raisons qui ont conduit à la crise énergétique que nous connaissons. Basé notamment sur un grand entretien avec Jean-Pierre Hansen, ex-patron d’Engie Electrabel, l’émission apporte des clés de compréhension à la crise que nous vivons.

Pour Jean-Pierre Hansen, il y a, à l’origine de cette crise, une double erreur des Européens. "D’abord la naïveté d’avoir confié une bonne partie de leur approvisionnement en gaz à la Russie. Or on sait que ceux qui détiennent l’arme énergétique, en cas de tensions, l’utilisent toujours, ce que Vladimir Poutine ne se prive pas de faire en ce moment."

Naïveté… et aveuglement

"Mais il y a aussi de l’aveuglement", ajoute l’ancien patron du plus grand groupe énergétique belge. "Cela fait 20 ans que toute une série d’acteurs et de spécialistes du secteur disent que confier toute l’énergie aux pures lois du marché, ne tient pas la route. Pourtant jusqu’ici la commission n’a jamais dérogé de sa ligne. Seules les dernières déclarations de madame von der Leyen, montre que le ce dogme est peut-être enfin en train de changer".

Faut-il nationaliser ?

Faut-il dès lors nationaliser l’énergie ? Jean-Pierre Hansen estime qu’il ne faut pas forcément aller jusque-là. Mais il plaide pour une régulation forte : "En Belgique l’électricité n’a jamais été nationalisée. Les sociétés étaient de droit privé mais elles étaient régulées… avec des méthodologies très claires et des instances bien précises qui régulaient leurs revenus. Avec l’objectif qu’elles puissent gagner suffisamment pour faire appel au marché des capitaux, y compris internationaux. Point. Pas moins mais pas plus. Et ça, c’est pas un système de nationalisation, c’est un système de régulation".

Découvrez l’entretien complet avec Jean-Pierre Hansen, dans cet épisode de votre nouveau PODCAST " Déclic – Le Tournant " qui veut nourrir le débat de société sur les nombreuses bascules sociétales qui se profilent devant nous. Comprendre pour pouvoir agir.

Sur le même sujet

La Belgique lève un peu plus de 2 milliards d'euros avec de nouvelles obligations vertes

Belgique

Une nouvelle réunion européenne des 27 consacrée à l'énergie le 30 septembre

Monde

Articles recommandés pour vous